Sommet « Choose France » : plus de 600 millions d’euros d’investissements annoncés

Choose France

Plus de 600 millions d’euros d’investissements ont été annoncés à l’occasion de la deuxième édition du Sommet «Choose France » consacré à l’attractivité économique de la France et de ses territoires, organisé lundi à Versailles, près de Paris.

Porté par le président Emmanuel Macron, pour promouvoir l’attractivité économique de la France à l’international, ce sommet du gotha mondial du business réunit 150 dirigeants de groupes internationaux et d’entreprises françaises de toutes tailles.

A cette occasion, plusieurs groupes ont annoncé leur intention d’investir plus de 600 millions d’euros supplémentaires en France, selon les médias du pays. Des investissements bien moins gros que ceux annoncés lors de la première édition du Sommet mais qui seront mieux répartis sur l’ensemble du territoire, soulignent les mêmes sources.

C’est le chinois Microport qui signe le plus gros chèque : 350 millions d’euros sur 5 ans pour l’extension du centre de recherche et de fabrication spécialisé dans les pacemakers et défibrillateurs.

→ Lire aussi : La France et l’Allemagne vont signer un nouveau traité de coopération


D’autres entreprises internationales ont, elles aussi, annoncé des investissements en France comme l’entreprise de friandise Mars qui a promis de déployer 120 millions d’euros sur 8 sites, Procter and Gamble qui a annoncé la création d’une nouvelle ligne de production pour le soin du linge à Amiens ou encore les biscuits Mikado qui vont ouvrir de nouvelles lignes en Gironde.

En 2018, la première édition du Sommet Choose France avait réuni 140 responsables de grands groupes parmi lesquels Toyota, Google, Facebook ou les banques JP Morgan et Goldman Sachs.

Des projets d’investissement dans les secteurs de l’automobile, numérique, intelligence artificielle, pharmaceutique, agroalimentaire, électronique totalisant près de 3,5 Mds € y avaient été annoncés.

La France a accueilli en 2017, un total de 1.300 investissements étrangers qui représentent 34.000 emplois créés ou maintenus. “C’est le meilleur résultat jamais enregistré. Et il sera similaire en 2018”, selon le ministre de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire.