Sommet européen: les Vingt-sept parviennent à un compromis pour débloquer le plan de relance post-Covid

UE

Les chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union européenne (UE), réunis en sommet à Bruxelles, sont parvenus jeudi soir à un compromis pour débloquer le budget 2021-2027 de l’UE et le fonds de relance post-coronavirus “Next Generation EU” qui lui est adossé, a annoncé le président du Conseil européen, Charles Michel, signifiant de la sorte la levée des vetos de la Pologne et de la Hongrie.

Le budget de l’UE 2021-2027 (1.074 milliards d’euros) et le plan de relance post-Covid (750 milliards) étaient bloqués depuis plusieurs semaines par ces deux pays qui s’opposaient au mécanisme conditionnant les fonds européens au respect de l’Etat de droit.

“Nous pouvons maintenant lancer la mise en œuvre (budgétaire) et reconstruire nos économies”, a écrit M. Michel sur Twitter à propos de ce paquet global, décidé en juillet dernier.

“Notre programme de relance historique fera avancer nos transitions vertes et numériques”, a-t-il ajouté, évoquant les deux grandes priorités de l’UE pour les années à venir.

De son côté, le ministre allemand des Finances Olaf Scholz, dont le pays assure la présidence tournante du Conseil de l’UE, a affirmé que “l’accord envoie un signal fort: l’État de droit s’applique et sera appliqué partout en Europe”.


La levée des vetos de Budapest et Varsovie sur le plan de relance post-Covid ouvre la voie à la ratification par les parlements nationaux des Etats membres de la décision autorisant la Commission européenne à lever des fonds pour financer ce fonds de 750 milliards d’euros qui sera basé sur une dette commune, une première dans l’histoire de l’UE.

( Avec MAP )