Sommet européen: les Vingt-sept s’accordent sur une réduction d’au moins 55% des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030

gaz

Les chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union européenne (UE), réunis en sommet à Bruxelles, se sont accordés vendredi matin sur une réduction des émissions de gaz à effet de serre d’au moins 55% d’ici 2030 par rapport au niveau de 1990, a annoncé le président du Conseil européen Charles Michel.

Après de longues heures de pourparlers, les Vingt-sept ont ainsi décidé de relever leurs ambitions climatiques à l’horizon 2030 en faisant passer l’objectif de réduction de gaz à effet de serre à 55% contre 40% actuellement.

“L’Europe mène la lutte contre le changement climatique. Nous avons décidé de réduire nos émissions de gaz à effet de serre d’au moins 55% d’ici 2030”, a écrit sur Twitter M. Michel.

“Voici une bonne manière de célébrer le premier anniversaire de notre Pacte vert”, s’est réjouie de son côté la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen.

Pour Mme von der Leyen, “cela ouvre clairement la voie à neutralité carbone à l’horizon 2050”.


Les Vingt-sept sont également parvenus jeudi soir à un compromis pour débloquer le budget 2021-2027 de l’UE et le fonds de relance post-coronavirus “Next Generation EU” qui lui est adossé après la levé des vetos de la Pologne et de la Hongrie.

Le budget de l’UE 2021-2027 (1.074 milliards d’euros) et le plan de relance post-Covid (750 milliards) étaient bloqués depuis plusieurs semaines par ces deux pays qui s’opposaient au mécanisme conditionnant les fonds européens au respect de l’Etat de droit.

La levée des vetos de Budapest et Varsovie sur le plan de relance post-Covid ouvre la voie à la ratification par les parlements nationaux des Etats membres de la décision autorisant la Commission européenne à lever des fonds pour financer ce fonds de 750 milliards d’euros qui sera basé sur une dette commune, une première dans l’histoire de l’UE.

( Avec MAP )