Soudan: Le Conseil militaire et le mouvement de contestation signent l’accord de transition

Soudan: Le Conseil militaire et le mouvement de contestation signent l’accord de transition

Le Conseil militaire à la tête du Soudan et les leaders de la contestation, ont procédé samedi à Khartoum, à la signature de la "déclaration constitutionnelle" finalisant un accord historique ouvrant la voie à un transfert du pouvoir aux civils, après des mois de protestations populaires.

L'accord a été paraphé par Mohammed Hamdan Daglo, numéro deux du Conseil militaire, et Ahmed Rabie, représentant de l'Alliance pour la Liberté et le Changement, le mouvement qui mène la contestation populaire, en présence de chefs d’États, de Premiers ministres et de personnalités éminentes de plusieurs pays.

→Lire aussi : Soudan : L’UE se dit prête à travailler avec un gouvernement dirigé par les civils

Les documents signés ce samedi définissent les 39 mois de transition à venir, alors que le Conseil souverain qui doit mener la transition sera composé dimanche (11 membres, dont six civils et cinq militaires) et le gouvernement le 28 août. L'accord conclu début août entre le conseil militaire et l'opposition a mis fin à près de huit mois d'un mouvement de contestation, qui a mené le 11 avril dernier à la chute du président Omar El Béchir.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :