Soudan: les militaires usent de la force pour disperser le sit-in

militaire

Le Conseil militaire du Soudan au pouvoir tente, lundi, de faire disperser “un sit-in de protestation par la force” devant le siège de l’armée à Khartoum, a annoncé l’Association des professionnels soudanais (SPA), une des composantes de l’Alliance pour la liberté et le changement (ALC) qui organise les mouvements de contestation dans ce pays.

Une tentative du Conseil militaire de disperser le sit-in par la force est en cours“, a indiqué dans un communiqué la SPA.

→ Lire aussi : Soudan: la contestation veut qu’un civil dirige le futur Conseil souverain

Les manifestants revendiquent le transfert du pouvoir aux civils en vue de réaliser une “transition démocratique” après la destitution du président, Omar El-Béchir, le 11 avril, par l’armée et un mouvement de contestation populaire inédit.


Des négociations entre les deux camps visant à former un Conseil souverain avaient échoué, le 21 mai, et depuis le Conseil militaire a multiplié les mises en garde à l’encontre du mouvement de contestation.

Il avait qualifié ces manifestation de “menace pour la sécurité et la paix publiques” et promettant d’agir “avec détermination” face à cette situation.