A LA UNEMonde

Soudan : L’ONU inquiète de l’épuisement des stocks de secours

Les stocks de secours au Soudan doivent être reconstitués de toute urgence pour maintenir la réponse humanitaire, a plaidé vendredi à Genève Jens Laerke, porte-parole adjoint du Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

« Plus de 300.000 personnes à travers le Soudan ont été touchées par de fortes pluies et des inondations entraînant une augmentation des besoins humanitaires, et les organisations humanitaires avertissent désormais que leurs stocks s’épuisent et doivent être reconstitués de toute urgence », a souligné M. Laerke dans un communiqué.

Il a indiqué que 15 États sur les 18 du Soudan ont été touchés par les inondations depuis le début de la saison des pluies en juillet. Depuis fin août, le nombre de personnes touchées a quintuplé (61.000 sinistrés à fin août), selon l’ONU.

Les inondations ont également détruit 15.000 maisons et endommagé encore 45.000 habitations, a noté le responsable onusien, relevant que les infrastructures publiques ont été endommagées, des ponts se sont effondrés, des routes coupées et des terres agricoles inondées. Des milliers de personnes sont désormais sans abri, a-t-il averti.

Selon le porte-parole adjoint du Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires, 183.000 personnes ont bénéficié de divers types d’assistance dans les 14 États touchés par les inondations. « Cependant, les stocks de secours doivent être reconstitués de toute urgence pour maintenir la réponse humanitaire, à la fois face aux inondations mais aussi, par exemple, aux épidémies », a-t-il préconisé, ajoutant que si les stocks s’épuisent, « la situation des personnes affectées ira de mal en pis ».

Le plan de réponse humanitaire pour le Soudan qui nécessite 1,9 milliard de dollars cette année, n’est actuellement financé qu’à 25 %.

Avec MAP

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page