Soudan: Omar El Béchir inculpé pour possession illégale de fonds étrangers

Omar El Béchir

L’ex président soudanais Omar El Béchir, destitué par l’armée en avril dernier après 30 ans au pouvoir, a été inculpé samedi par un tribunal de Khartoum pour possession illégale de fonds étrangers et utilisation frauduleuse de ces fonds, a indiqué un juge.

Les autorités “ont saisi 6,9 millions d’euros, 351.770 dollars et 5,7 millions de livres soudanaises au domicile de M. Béchir, illégalement entrés en sa possession et utilisés”, a précisé le juge Al-Sadiq Abdelrahman.

→ Lire aussi : Le Soudan toujours dans l’attente d’un nouveau gouvernement post-Béchir

Le président déchu encourt jusqu’à 10 ans de prison pour l’acquisition de ces fonds et jusqu’à trois ans pour les transactions illégales.

Le procès de l’ancien président s’est ouvert le 19 août, deux jours après la signature d’un accord entre le Conseil militaire à la tête du Soudan et les leaders de la contestation sur une période de transition.


La prochaine audience a été fixée au 7 septembre, selon les médias.