Soudan: Plus de 35 morts dans un sit-in à Khartoum

un sit-in

Plus de 35” personnes ont péri et “des centaines” ont été blessées dans la dispersion lundi, sur ordre du Conseil militaire, d’un sit-in devant le QG de l’armée à Khartoum, a indiqué mardi le Comité central des médecins soudanais.

Le bilan provisoire fourni par ce comité, proche du mouvement de contestation, risque d’excéder les 35 morts et de nombreux blessés sont en “soins intensifs“.

→ Lire aussi : Soudan: le Conseil militaire appelle à des élections dans neuf mois

Les manifestations, qui exigeant du Conseil militaire de remettre le pouvoir entre les mains des civils, s’enchaînent depuis le 6 avril et ont provoqué la chute du président Omar El-Béchir, démis de ses fonctions par l’armée.

La répression des manifestations a été dénoncée par la communauté internationale, notamment l’ONU et les Etats-Unis. Le Royaume-Uni et l’Allemagne ont demandé une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU.


Le Conseil militaire de transition a, lui, démenti toute “dispersion par la force” et a dit “regretter” les événements.