Soudan: reprise mardi du procès de l’ex-président Béchir pour le coup d’Etat de 1989

Béchir

La deuxième audience du procès de l’ex-président soudanais Omar El-Béchir et de 27 autres personnes accusées d’avoir pris le pouvoir par un coup d’Etat en 1989, reprend mardi, a indiqué un avocat.

“Les accusés en prison ont été informés que le procès reprendra mardi”, a indiqué Me Hachem Al-Gali, l’avocat de l’ex-président El-Béchir, destitué par l’armée en avril 2019 après des mois de révolte populaire.

Les 28 accusés doivent répondre du coup d’Etat qui a porté M. El-Béchir au pouvoir en 1989, un procès inédit dans le monde arabe.

Ce procès avait été suspendu le 10 août en raison d’une requête de la défense et la première audience n’avait duré qu’une heure car la salle n’avait pu accueillir les 191 avocats de la défense.

La cour d’appel avait rejeté la requête des avocats de la défense pour libérer sous caution trois accusés. Le procès avait été suspendu en attendant cette décision.


Les accusés concernés étaient trois dirigeants du Parti du Congrès populaire de l’islamiste Hassan al-Tourabi, mort en 2016. Ce parti a été fondé en 1999 à la suite de divergences entre MM. Tourabi et El-Béchir.