Soudan : Un nouveau chef des renseignements après les mutineries

Soudan

Le président du Conseil souverain du Soudan, le général Abdel Fattah Al-Burhane, a nommé, jeudi, le général Jamal Abdel Majid, ex-chef des renseignements militaires, à la tête des services de renseignements, en remplacement du général Abou Bakr Moustapha, démissionnaire mercredi suite à une mutinerie au sein de ces services.

M. Al-Burhane avait annoncé mercredi que les forces armées ont repris le contrôle de tous les quartiers généraux de l’Etat-major d’opérations du Service des renseignements, saisis, la veille, par une force de sécurité rebelle.

Des tirs ont eu lieu mardi sur deux bases de la région de Khartoum hébergeant l’ex-Service national de renseignement et de sécurité soudanais (NISS), qui a joué un rôle de premier plan dans la répression du mouvement de contestation déclenché en décembre 2018 et ayant mené, en avril, à la destitution par l’armée d’Omar el-Béchir.

Deux soldats soudanais ont été tués et quatre autres blessés, lors de l’assaut des forces gouvernementales contre les deux bases des services de sécurité, où une “rébellion” a éclaté contre un plan de restructuration.