Sous l’effet de la pandémie, l’espérance de vie a chuté aux Etats-Unis en 2020

pandémie

La pandémie de Covid-19 a réduit l’espérance de vie d’une année aux États-Unis en 2020, au plus bas depuis la Seconde Guerre mondiale, indique jeudi un rapport gouvernemental.

L’espérance de vie à la naissance est « la mesure la plus élémentaire de la santé d’une population, et le déclin brutal sur une période aussi courte est très inhabituel et un signe de profonde détresse », relève le New York Times.

Les chiffres officiels reflètent un premier état de l’effet de la pandémie sur la durée de vie des Américains tombée à 77,8 ans contre 78,8 ans en 2019.

Ils traduisent également une aggravation des disparités raciales et ethniques : l’espérance de vie parmi les Afro-américains a diminué de 2,7 ans pendant le premier semestre 2020, après 20 ans de gains. L’écart entre les Américains noirs et blancs, qui s’était rétréci, est maintenant de six ans, soit le plus grand depuis 1998.

« Nous n’avons pas constaté un déclin de cette ampleur depuis des décennies », a déclaré le Dr Elizabeth Arias, la chercheuse responsable du rapport, au sujet de la baisse concernant l’ensemble de la population.


La chute de l’espérance de vie est la conséquence d’une série de baisses mineures largement dues à une flambée des décès par surdose de drogue.

Pourtant, contrairement à la baisse causée par le problème étendu et complexe des surdoses de médicaments, celui-ci, largement entraîné par le Covid-19, ne durera probablement pas aussi longtemps compte tenu du déclin des décès causés par le virus et de l’accélération de la campagne de vaccination.

En 1918, pendant la pandémie de grippe qui avait fait des centaines de milliers de morts aux Etats-Unis, l’espérance de vie a diminué de 11,8 ans par rapport à l’année précédente, a rappelé le Dr Arias. Les chiffres avaient aussitôt rebondi l’année d’après.

Même en cas de rebond cette fois-ci, les effets sociaux et économiques de la pandémie du Covid-19 persisteront, préviennent les chercheurs, qui soulignent aussi les répercussions disproportionnées sur les personnes de couleur.


Le bilan officiel de la pandémie de Covid-19 aux Etats-Unis s’approche de 490.000 morts, soit le pays comptant le plus de décès au monde.

( Avec MAP )