Spotify touche 100 millions d’abonnés et enregistre une hausse de ses revenus

Spotify

Spotify Technology SA, la principale plate-forme de streaming au monde, a annoncé lundi avoir touché 100 millions d’abonnés payants, grâce à une hausse de ses ventes supérieure aux attentes au premier trimestre.

Leader mondial du secteur, avec deux fois plus d’abonnés qu’Apple Music, son concurrent le plus proche, Spotify a été lancé dans des pays tels que l’Inde, le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord au cours des derniers mois, cherchant à alimenter la prochaine étape de son développement de prix agressif dans le monde développé.

Les résultats ont aidé à dissiper les inquiétudes. Spotify a été soumise à une pression importante de la part de rivaux tels qu’Apple Inc, dont les 28 millions d’abonnés au service payant de son service de musique ont dépassé les 26 millions de Spotify au début d’avril. Amazon.com Inc a également lancé un niveau de musique gratuite financé par la publicité pour son service.

«La concurrence n’est pas un facteur important pour nous, c’est une question de croissance», a déclaré le chef de la direction de Spotify, Daniel Ek, lors d’une conférence téléphonique après la publication des résultats trimestriels. Ek a réitéré que la société envisageait de “continuer à croître à plus de 30% par an”, en se référant aux revenus et aux utilisateurs.

Les actions de Spotify étaient en grande partie stables à 138,30 $.


La croissance au cours du trimestre a également eu un impact moins important que celui prévu par certains analystes sur le revenu moyen par utilisateur – 4,71 euros, ou à peu près inchangé par rapport à la même période de l’année précédente – car la société s’est développée sur des marchés où les prix sont plus bas et qui reposent sur des promotions. nouveaux abonnés.

«Il était à craindre que les prévisions de Spotify concernant de fortes augmentations nettes d’abonnés en (2019) auraient un coût pour l’ARPU (revenu moyen par utilisateur), car elle reposait davantage sur des promotions et était poussée dans des régions à plus faible ARPU telles que l’Inde, ces résultats devraient en partie atténuer ces inquiétudes », a déclaré James Cordwell, analyste en actions atlantiques.

Spotify a enregistré 217 millions d’utilisateurs actifs mensuels en mars, contre 173 millions au même trimestre de l’année précédente. Les analystes s’attendaient en moyenne à ce que la société compte 218,6 millions d’abonnés, selon le cabinet d’études FactSet.

Le nombre d’abonnés Premium ou payants s’élevait à 100 millions à la fin du trimestre, contre 75 millions un an auparavant. Les analystes s’attendaient à ce que la société compte 99 millions d’abonnés payants.


Le chiffre d’affaires a progressé de 33% à 1,51 milliard d’euros (1,69 milliard de dollars), dépassant les estimations des analystes qui s’élèvent à 1,47 milliard d’euros, selon les données IBES de Refinitiv.

Les marges brutes pour le trimestre se sont établies à 24,7%, contre 22,5% à 24,5%, selon les prévisions de Spotify, qui avaient désormais plus de clients payants et moins de haut-parleurs intelligents promotionnels Google Home Mini.

L’Europe a contribué à 40% du nombre total d’abonnés payants, suivie de l’Amérique du Nord avec 30%.

Spotify a indiqué qu’il comptait compter entre 107 et 110 millions d’abonnés premium à la fin du trimestre en cours et entre 117 millions et 127 millions d’abonnés d’ici la fin de l’année.


Spotify s’attend également à un chiffre d’affaires total de 1,51 milliard d’euros à 1,71 milliard d’euros au deuxième trimestre et de 6,35 milliards à 6,8 milliards d’euros en 2019. Les analystes s’attendaient à un chiffre d’affaires total de 1,62 milliard d’euros pour le trimestre et de 6,67 milliards d’euros pour l’année.

La société a déclaré une perte attribuable aux actionnaires de 0,79 euro par action. Les analystes s’attendaient à une perte de 0,35 euro par action.

Spotify a déclaré avoir dépensé 308 millions d’euros pour acheter les sociétés de podcast Gimlet Media et Anchor FM et pour 50 millions d’euros supplémentaires à Cutler Media LLC, société mère de Parcast.

Avec Reuters.