Starlink ou le projet réseau internet satellitaire mondial

Starlink

Elon Musk ne rechigne pas à utiliser le buzz crée par les annonces chocs sur les réseaux sociaux pour mettre en avant ses projets. En photo, ses followers twitter ont pu voir en photo à quoi ressemblaient 60 satellites Starlink étroitement placés dans le nez d’un lanceur Falcon 9.

Starlink est un projet d’accès à Internet par satellite proposé par le constructeur aérospatial américain SpaceX reposant sur le déploiement d’une constellation de plusieurs milliers de satellites de télécommunications positionnés sur une orbite terrestre basse. Deux prototypes ont été lancés en 2018 et le lancement en masse des satellites devrait débuter en 2019 avec une mise en service du réseau qui pourrait débuter en 2020.

C’est intéressant dans la mesure où il s’agit des premiers satellites du futur réseau Internet satellitaire de Starlink qui devrait s’appuyer sur 4 425 satellites positionnés entre 1 110 et 1 325 km d’altitude à l’horizon 2024.

Le fondateur indique que 6 lancements supplémentaires de ce type (soit 360 satellites) seront nécessaires pour que Starlink soit en mesure de proposer une couverture “mineure”, et 12 lancements (720 satellites) pour offrir une couverture “modérée”. Si 4 425 premiers satellites doivent être lancés dans les 5 ans, SpaceX a déjà obtenu l’approbation du régulateur américain des télécoms pour le déploiement, à terme, de 7 518 satellites supplémentaires. SpaceX a également entamé les démarches visant à l’installation des relais au sol de Starlink, qui serviront à distribuer cet Internet satellitaire dont les performances devraient approcher celles des réseaux fixes à très haut débit.