ban600

Strasbourg: députés marocains et européens examinent les moyens de rehausser les relations bilatérales

Strasbourg: députés marocains et européens examinent les moyens de rehausser les relations bilatérales

Une délégation marocaine de la Commission Parlementaire Mixte Maroc-Union européenne, conduite par le député Abderrahim Atmoun, a tenu, cette semaine à Strasbourg, une série de réunions avec plusieurs eurodéputés de toutes tendances politiques représentées au sein du Parlement européen, dans la perspective de contribuer au renforcement des relations bilatérales.

Durant ces rencontres, qui ont eu lieu en marge de la session plénière du Parlement européen à Strasbourg (12 -14 novembre), les députés marocains et européens ont examiné les voies et moyens à même de rehausser leurs relations bilatérales et leur insuffler une nouvelle dynamique afin qu'elles franchissent une nouvelle étape partenariale mutuellement bénéfique avec une dimension encore plus ambitieuse et promouvant de nouvelles initiatives novatrices.

Selon un communiqué de la commission mixte, ils ont approuvé à cet effet un agenda ayant pour but de "maintenir un dialogue continu et régulier se penchant sur tous les volets de partenariat maroco-européen devant avoir un impact positif sur le rythme des négociations déjà engagés entre eux".

Cité dans le communiqué, le président de la commission parlementaire mixte Maroc UE, du côté marocain, Abderrahim Atmoun, s'est félicité à cette occasion de l'avis favorable adopté, par un vote, lundi au Parlement européen à Strasbourg par la majorité des membres de la Commission de l'Agriculture et du Développement rural pour le renouvellement de l'accord agricole entre le Maroc et l'Union européenne qui "s'est concrétisé après un rejet de tous les amendements hostiles au Maroc".

→ Lire aussi : Maroc-UE: l’Europe favorable au renouvellement de l’accord agricole

Cela reflète, selon lui, "la position des groupes politiques qui sont représentés au sein de cette Commission en faveur de l'adoption de cet accord qui vise à étendre les préférences commerciales aux produits agricoles et de la pêche issus de nos provinces marocaines du sud".

Atmoun s'est aussi félicité durant cette plénière au Parlement européen à Strasbourg du vote positif en Commission Affaires Etrangères et de la Sous-Commission des Droits de l'homme du rapport sur les droits de l'homme et la démocratie dans le monde au titre de l'année 2017 et la politique de l'UE en la matière, "marqué par le rejet par une majorité absolue de la proposition de résolution présentée dans ce rapport contre Royaume du Maroc".

"Ces résultats qui sont le fruit des efforts continus et inlassables de la diplomatie parlementaire et officielle du Royaume, démontrent encore une fois la primauté du processus onusien dans le règlement du conflit artificiel autour du Sahara marocain, de même qu'une prise de conscience par les députés européens de toutes les manœuvres visant à porter atteinte à la souveraineté de notre pays", souligne le communiqué.

Et d'ajouter que le président de la Commission Parlementaire Mixte Maroc UE, du côté marocain, considère ce vote comme étant "une reconnaissance par les institutions européennes de l'expérience marocaine dans le domaine du renforcement des droits de l'homme, et que le Maroc continue de respecter ses engagements internationaux tout en contribuant substantiellement au développement du droit international des droits de l'homme, ce qui lui a permis d'obtenir le 'statut avancé’ avec l'Union européenne et ‘Partenaire pour la démocratie’ auprès de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe".

Outre Atmoun (PAM), la délégation marocaine de la Commission Parlementaire Mixte Maroc-UE prenant part à cette plénière au Parlement européen à Strasbourg, était constituée des députés Ibtissame Azzaoui (PAM), Belassal Chaoui (RC) et Lahcen Sekkouri (MP).

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :