A LA UNESociété et choses vues

La Sûreté nationale célèbre le 61ème anniversaire de sa création

Pelotons motocyclistes, unités d’intervention, brigades urbaines, agents de circulation et police des frontières, entre autres, les limiers de la Sûreté nationale sont sur tous les fronts pour rétablir, préserver et prémunir l’ordre public, une mission que ces policiers dévoués assurent avec beaucoup d’abnégation et autant de vaillance.

Reconnaissables à leur nouvel uniforme, qu’ils ont enfilé pour la première fois janvier dernier, les éléments de la DGSN sont constamment aux aguets, de jour comme de nuit: Lutte contre la criminalité, le trafic de drogue ou le terrorisme, gestion de la circulation routière, mobilisation lors des rassemblements, marches et manifestations de tout genre … les exemples illustrant l’ubiquité de ce corps sont légion.

La commémoration, ce mardi 16 mai, du 61ème anniversaire de la création de la Sureté nationale offre l’opportunité de s’arrêter sur les actions menées au quotidien par les éléments de la police nationale et de rendre un hommage appuyé à l’esprit de dévouement dont ils ont, de tout temps, fait preuve, forçant ainsi respect et admiration du Maroc tout entier.

Gage de paix et de quiétude, le corps de la Sûreté nationale ne cesse de faire preuve de professionnalisme, de bravoure et de sens élevé du devoir, au service des intérêts suprêmes de la Patrie, afin d’en assurer la sécurité et d’en défendre les valeurs sacrées.

Ses membres, qui n’hésitent en aucun cas à agir, au péril de leur vie, pour la protection des citoyens, ont su, à la faveur de leur discernement, professionnalisme et courage, conquérir la confiance de la population.

Investie de la noble mission du maintien de l’ordre public et de la protection de la vie et des biens des citoyens, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) accomplit pleinement son rôle, se dressant tel un rempart infranchissable face au crime organisé transnational, à la grande délinquance, au trafic de drogue et au terrorisme.

Depuis sa création au lendemain de l’indépendance en 1956 par le regretté Souverain, feu SM Mohammed V, la Sûreté nationale a toujours été au rendez-vous, en agissant avec célérité et efficacité pour neutraliser les criminels et contrecarrer toute forme de crime, forte du savoir-faire de ses éléments et de leur compétence.

L’action qu’accomplit ce corps n’a jamais failli à la réputation qu’il a forgée, à la faveur d’une stratégie prospective et préventive, adaptée en permanence aux formes que prend le crime.

Déterminée à maintenir le cap et à affûter davantage les compétences et le savoir-faire de ses effectifs, la DGSN a initié des programmes ambitieux de formation tenant en compte plusieurs aspects relatifs à l’intervention de la Sûreté nationale et mis en place une charte déontologique en vue d’encadrer l’action de la police, en droite ligne des orientations du Maroc et de ses engagements aux niveaux national et international en faveur de la promotion des droits de l’Homme, de la consolidation de l’Etat de droit et des libertés et de la promotion d’un corps de police citoyen.

Par ailleurs, au niveau international, la Sûreté nationale, membre de l’Organisation internationale de police criminelle, Interpol, participe activement aux conférences régionales, intercontinentales et internationales en vue de renforcer les liens de coopération entre le Maroc et les autres pays dans le domaine de sécurité et d’échanger les expériences et les informations en matière de lutte contre la criminalité internationale, sous toutes ses formes.

A la faveur de cet engagement qui n’est pas sans conséquences pour eux et pour leurs familles, les membres de la police nationale contribuent de manière significative à façonner l’image et la renommée de leur pays, en tant que contrée paisible, accueillante et hospitalière.

La célébration de ce 61ème anniversaire offre ainsi l’opportunité de faire le point sur les progrès réalisés en matière de sécurité et de mener une réflexion sur les moyens à même de maintenir cette institution en phase avec l’évolution permanente que connaît le pays dans les domaines économique, politique et social.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page