Sûreté nucléaire: le projet de support de l’UE à AMSSNuR constitue un modèle pour l’Afrique

Sûreté nucléaire

Le projet de support de l’Union européenne (UE) à l’Agence marocaine de sûreté et de sécurité nucléaires et radiologiques (AMSSNuR) pour développer ses capacités et renforcer le cadre réglementaire national de sûreté nucléaire constitue un modèle pour l’Afrique, a indiqué le directeur général de l’Agence, Khammar Mrabit.

Clôturant les travaux de la cinquième réunion semestrielle qui a été organisée les 25 et 26 novembre par le Comité mixte du suivi regroupant des représentants de l’AMSSNuR, de l’UE et du consortium Riskaudit, M. Mrabit a salué les réalisations et les efforts consentis qui ont permis à ce projet de se positionner en modèle pour le continent africain.

Lors de cette rencontre virtuelle à laquelle ont participé une trentaine d’experts marocains et européens, le responsable a exprimé sa volonté et son engagement à promouvoir les retombées de ce projet de coopération dans le cadre de sa présidence du réseau africain des autorités de sûreté nucléaire ainsi qu’auprès de l’AIEA, notamment à l’occasion de sa mission “Service intégré d’examen de la réglementation” (IRSS) prévue en juin 2021 au Maroc.

Ce projet de coopération constituera un modèle à partager avec les autorités consœurs en Afrique dans le cadre de la coopération triangulaire du Royaume du Maroc, des autres pays Africains et de l’UE, a souligné le directeur cité dans un communiqué de l’agence.

L’objectif de cette réunion était de présenter et discuter de l’état d’avancement et des orientations à donner aux onze activités inscrites dans ce projet couvrant respectivement le cadre réglementaire, le système de gestion intégré, le développement des ressources humaines, les procédures réglementaires, la préparation et l’intervention en cas de situation d’urgence, l’optimisation des expositions médicales, la gestion des déchets radioactifs, les garanties nucléaires, les sources radioactives orphelines, l’agrément des services et la communication.


Initié en 2018, ce projet de coopération d’un montant de 2 millions d’Euros financé par l’UE s’étale sur cinq années et nécessite, de la part des partenaires, un suivi strict en termes d’engagement, de réalisations et d’évaluation de son impact sur le développement des capacités d’AMSSNuR.

A l’occasion de cette réunion, l’ensemble des représentants européens et marocains ont apprécié l’appropriation des activités du projet par AMSSNuR et leur intégration dans son plan stratégique 2017-2021. Il a été noté qu’à l’exception des déplacements à l’étranger et au Maroc qui étaient gelés, ces activités se sont déroulées normalement en 2020 et ce, en dépit des conditions liées à la Covid-19.

En termes d’orientations du plan d’action 2021, qui constitue l’étape finale du projet, les participants à cette réunion ont souligné l’importance d’accélérer l’exécution des activités reportées de l’année en cours dues à la limitation des réunions en présentiel, d’accroitre les réunions virtuelles, de renforcer la communication entre les trois parties et de consolider les réalisations dans le cadre de l’évaluation globale du plan stratégique de l’agence.

( Avec MAP )