Syrie: 15 personnes tués dans des frappes aériennes russes à Idleb

Syrie

Au moins quinze civils, dont un enfant, ont trouvé la mort, jeudi, dans des frappes aériennes russes dans la région d’Idleb, au nord-ouest de la Syrie, a annoncé l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

Ces raids avaient visé après minuit une zone où des déplacés syriens s’étaient rassemblés à l’extérieur de la ville de Maaret Misrin, a indiqué l’ONG qui dispose d’un vaste réseau de sources en Syrie.

Ces frappes ont provoqué l’effondrement de deux grands bâtiments d’un étage, rapporte l’OSDH, ajoutant que le bilan des victimes risque d’augmenter car de nombreux blessés se trouvent dans un état critique.

Appuyé par l’aviation russe, le régime syrien mène depuis décembre dernier une vaste offensive contre la région d’Idleb, permettant la reconquête de la moitié de la province, dernier bastion contrôlé par des rebelles et des extrémistes.

Selon l’ONU, les attaques des forces syriennes ont poussé près d’un million de civils syriens à se déplacer, tandis que plus de 470 civils ont été tués, d’après l’OSDH.