Syrie: Au moins 26 combattants prorégime, dont des Iraniens, tués par des missiles

Syrie: Au moins 26 combattants prorégime, dont des Iraniens, tués par des missiles
TOPSHOT - Smoke billows in the town of Douma, the last opposition holdout in Syria's Eastern Ghouta, on April 7, 2018, after Syrian regime troops resumed a military blitz to pressure rebels to withdraw. Backed up by Russia's firepower, Syrian President Bashar al-Assad has ousted his armed opponents from nearly all of Ghouta, their last stronghold on the edge of the capital. The regime has used a combination of a fierce military onslaught and two negotiated withdrawals to empty out 95 percent of the enclave, but rebels are still entrenched in its largest town of Douma. / AFP PHOTO / STRINGER

 Au moins 26 combattants prorégime, en “majorité” des Iraniens, ont été tués par des missiles qui ont visé dimanche soir des positions militaires du pouvoir syrien de Bachar al-Assad, a indiqué lundi l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

Les bombardements “probablement israéliens” sur la Brigade 47, une base militaire dans la province centrale de Hama, ont tué 26 combattants prorégime, a précisé lundi matin l’OSDH, ajoutant que “ce sont des entrepôts de missiles sol-sol qui ont été visés”. 

“Au moins 26 combattants ont été tués, dont quatre syriens. Les autres sont des combattants de nationalités étrangères, avec une écrasante majorité d’Iraniens”, a indiqué à la presse le directeur de l’OSDH, Rami Abdel Rahmane. 

>>Lire aussi : Syrie: 36 « terroristes de l’EI » tués dans un raid de l’armée irakienne


Les médias étatiques syriens avaient affirmé dimanche que des “missiles ennemis” avaient visé “des positions militaires dans les provinces de Hama et d’Alep”. 

Israël et la Syrie sont officiellement en état de guerre. Les relations sont d’autant plus tendues que trois ennemis d’Israël opèrent sur le théâtre syrien: le régime lui-même, et ses grands alliés, l’Iran et le Hezbollah libanais pro-iranien.