Syrie: Des attaques du groupe “État islamique” font plus de 180 morts dans le sud Politique

syrie

Le groupe extrémiste “État islamique” (EI), a revendiqué mercredi une série d’attaques dans le sud de la Syrie, faisant plus de 180 morts, dont 89 civils, en plus d’une dizaines de personnes blessées, un des bilans les plus lourds depuis le début de la guerre en 2011, selon l’ Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

Il s’agit en effet des premières attaques de cette ampleur menées par l’EI depuis des mois dans le pays, où l’organisation terroriste a essuyé de nombreux revers ces derniers mois. L’assaut contre plusieurs villages couplés à des attentats ont eu lieu dans la province de Soueida, contrôlée totalement par le régime de Bachar al-Assad. Les extrémistes de l’EI sont présents dans une zone désertique au nord-est de cette région.

→ Lire aussi : Syrie: 15 morts dans des raids aériens dans le sud

Afin de repousser les terroristes, les forces du régime ont lancé une contre-attaque, indiquent les médias officiels. Selon l’OSDH, des raids aériens ont dans le même temps ciblé le groupe extrémiste qui s’est emparé de trois villages dans la matinée.

En parallèle, des frappes ont visé les extrémistes, a précisé Abdel Rahmane, faisant état de 38 morts parmi les combattants de l’EI, dont sept kamikazes. Le coordinateur humanitaire de l’ONU en Syrie, Ali Zaatari affirme dans un communiqué que “les Nations unies condamnent les attaques contre les civils” à Soueida. Plus de 350.000 personnes ont été assassinées depuis 2011 dans ce conflit qui s’est complexifié au fil des temps avec l’implication de pays étrangers et de groupes terroristes, sur un territoire morcelé.