Syrie: huit civils tués dans des tirs sur une école dans le nord-ouest

Syrie
Syrie

Au moins huit civils, dont quatre enfants, ont été tués mercredi dans des tirs de missiles du régime ayant touché une école d’Idleb, dans le nord-ouest de la Syrie, a a indiqué l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

Huit civils ont été tués, dont deux femmes et quatre enfants, dans des tirs de missiles sol-sol du régime qui ont visé la localité de Sarmine, dans l’est de la province d’Idleb, touchant une école et ses environs, selon un bilan fourni par l’ONG qui dispose d’un vaste réseau de sources dans le pays.

Par ailleurs, seize personnes ont été blessés dans ces tirs, dont certains grièvement, ajoute la même source, qui s’attend à ce que le bilan des victimes s’alourdisse au cours des prochaines heures.

Malgré une trêve annoncée en août, la région d’Idleb, ultime bastion de Syrie dominé par Hayat Tahrir al-Cham (HTS, ex-branche d’Al-Qaïda), connaît un regain de violence depuis plusieurs semaines, avec des bombardements du pouvoir de Bachar al-Assad et de son allié russe, mais aussi des combats opposant les forces gouvernementales aux jihadistes et aux rebelles.

D’après l’OSDH, près de 11.215 personnes, dont 3.473 civils, ont trouvé la mort en Syrie en 2019 contre 20.000 victimes recensées l’année d’avant.

Le conflit en Syrie, déclenché en 2011 par la répression de manifestations pro-démocratie par Damas, a fait des centaines de milliers de morts et des millions de déplacés et réfugiés.