Syrie : l’ONU “profondément préoccupée” par la sécurité de plus de 3 millions de civils à Idleb

l'ONU
l'ONU

L’organisation des Nations-Unies a dit, lundi, rester “profondément préoccupée” par la sécurité et la protection de plus de trois millions de civils à Idleb, dans le nord-ouest de la Syrie, suite à des informations faisant état de frappes aériennes dans la région.

“Samedi, l’ONU a négocié une pause humanitaire de six heures qui a permis à plus de 2.500 personnes de fuir en toute sécurité”, a indiqué Stéphane Dujarric, porte-parole du Secrétaire général des Nations-Unies, ajoutant que l’organisation poursuit ses efforts avec toutes les parties pour plaider en faveur de la protection et du passage en toute sécurité de tous ceux qui souhaitent quitter les zones touchées.

→ Lire aussi : Syrie : la situation humanitaire dans le nord-ouest reste alarmante

Selon lui, au cours des trois derniers jours, quelque 39 communautés auraient été impactées par des bombardements dans les gouvernorats du nord de Hama, du sud d’Idleb et de l’ouest d’Alep, tandis que 47 communautés ont été touchées par ces bombardements aériens.

Les nouveaux déplacés par ces frappes s’ajoutent aux plus de 400.000 femmes, enfants et hommes qui ont été déplacés à la suite des hostilités depuis la fin avril, nombre d’entre eux ont été déplacés à plusieurs reprises.

L’ONU exhorte toutes les parties à garantir la protection des civils et à permettre à toutes les organisations humanitaires d’accéder de manière durable et sans entrave à toutes les personnes dans le besoin, a insisté le porte-parole.