Syrie: Au mois 80.000 personnes ont fui Alep-Est depuis la mi-novembre

Au moins 80.000 personnes ont fui l’est d’Alep depuis le début, le 15 novembre, de l’offensive du régime syrien pour reconquérir ce secteur de la deuxième ville de Syrie contrôlé par les rebelles, a annoncé mercredi l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

Ces déplacés ont cherché refuge dans les quartiers gouvernementaux de l’ouest de la ville et dans les zones contrôlées par les forces kurdes, a précisé Rami Abdel Rahmane, directeur de l’OSDH. Mais le chiffre ne comprend pas ceux qui se sont rendus dans d’autres quartiers rebelles. Environ 250.000 personnes habitaient Alep-Est avant le début de l’offensive du régime, assiégées depuis la mi-juillet et manquant de vivres et de médicaments.