Syrie : la “pause humanitaire” jeudi à Alep durera 11 heures

Members of the Syrian Civil Defence, known as the White Helmets, search for victims amid the rubble of a destroyed building following reported air strikes in the rebel-held Qatarji neighbourhood of the northern city of Aleppo, on October 17, 2016. Dozens of civilians were killed as air strikes hammered rebel-held parts of Aleppo early morning, despite Western warnings of potential sanctions against Syria and Russia over attacks on the city. Both Russian and Syrian warplanes are carrying out air strikes over Aleppo in support of a major offensive by regime forces to capture rebel-held parts of the northern city. / AFP PHOTO / KARAM AL-MASRI

La “pause humanitaire” jeudi à Alep, deuxième ville syrienne ravagée par des bombardements, a été étendue à 11 heures “à la demande des organisations internationales”, au lieu des huit heures prévues initialement, a annoncé mercredi l’armée russe.

Ce cessez-le-feu complet, qui doit commencer jeudi à 08H00 heure locale (05h00 GMT) “sera prolongé de trois heures et durera jusqu’à 19H00 heure locale” (16h00 GMT), a déclaré le général Sergueï Roudskoï, de l’état-major russe, en précisant que les avions russes et syriens “n’approchaient pas à moins de 10 km d’Alep”, en vue de l’instauration de cette trêve.

Huit couloirs humanitaires, dont six pour l’évacuation des civils, des malades et des blessés, et deux pour le retrait des rebelles armés, mais qui peuvent également être utilisés pour les civils, seront ouverts jeudi matin et surveillés par des drones, selon la même source.

Neuf autocars et sept ambulances seront dépêchés vers les couloirs humanitaires dans le nord d’Alep et huit autocars et huit ambulances seront déployés dans le sud, a précisé M. Roudskoï.

Des employés de la mission de l’ONU et des volontaires du Croissant rouge syrien vont aider à l’évacuation des civils et les accompagner durant tout le trajet après le départ d’Alep, a-t-il indiqué.


Le déroulement de l’évacuation sera diffusé en temps réel sur le site du ministère russe de la Défense grâce à des caméras de vidéosurveillance installées près des couloirs humanitaires, selon le général russe.

“Les parties russe et syrienne ont rempli toutes leurs obligations liées à la mise en place d’une opération humanitaire à Alep-est”, a-t-il souligné.

“Nous espérons que les Etats-Unis et les autres parties intéressées pourront influencer les chefs des groupes armés afin d’assurer l’évacuation des malades et des blessés, ainsi que celle des civils et le retrait des rebelles armés”, a ajouté M. Roudskoï.