Syrie : plus de la moitié de la population a besoin d’aide humanitaire, selon l’ONU

ONU
ONU

La population syrienne continue de subir les conséquences de huit ans et demi de guerre, a rappelé jeudi le chef de l’humanitaire de l’ONU aux membres du Conseil de sécurité, déplorant le fait que plus de la moitié des Syriens, soit quelque 11 millions de personnes, ont besoin d’aide humanitaire.

“Les Nations-Unies et les organisations humanitaires font tout leur possible pour atteindre chaque mois les personnes dans le besoin”, a souligné, Mark Lowcock, le Secrétaire général adjoint de l’ONU aux affaires humanitaires.

Cette année, l’ONU et ses partenaires ont pu venir en aide à 5,6 millions de personnes dans toute la Syrie, en accordant la priorité à celles et ceux qui en ont le plus besoin.

→ Lire aussi : Syrie : Six civils tués dans des raids aériens russes

Devant les membres du Conseil de sécurité, M. Lowcock a déclaré ” être toujours très préoccupé” par la situation dans le nord-ouest de la Syrie. “Ces dernières semaines, il y a eu une hausse des frappes aériennes et tirées depuis le sol dans les parties sud et ouest d’Idlib”, a dit le Secrétaire général adjoint.


Des frappes qui, selon le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH), ont causé un grand nombre de victimes civiles.

“Ces deux derniers jours, des informations ont fait état de plus de 100 frappes aériennes à Idlib et dans ses environs”, a-t-il ajouté. Selon le HCDH, quatre infrastructures de santé dont un hôpital ont été touchées par des frappes et tirs les 4 et 6 novembre.