Tabagisme : campagne de l’OMS pour aider 100 millions de personnes à arrêter de fumer

Tabagisme

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a lancé, mardi, une campagne mondiale pour pour aider 100 millions de personnes à “s’engager à arrêter de fumer.

Cette nouvelle campagne de l’OMS pour l’arrêt du tabac a été lancée en utilisant l’application WhatsApp et une publication intitulée « Plus de 100 raisons d’arrêter de fumer ». Selon l’agence sanitaire mondiale de l’ONU, cette initiative contribuera ainsi à créer « des environnements plus sains et plus propices à l’arrêt du tabac ».

La campagne préconise des politiques de sevrage tabagique fortes, d’améliorer l’accès aux services de sevrage ou sensibiliser aux tactiques de l’industrie du tabac. L’OMS entend aussi donner aux consommateurs de tabac les moyens de réussir leurs tentatives d’arrêt grâce à ses initiatives « quittons et gagnons ».

Dans le monde, quelques 780 millions de personnes disent vouloir arrêter de fumer, mais seulement le tiers d’entre elles ont accès aux moyens qui peuvent les aider à le faire. En collaboration avec ses partenaires, l’OMS “fournira donc aux personnes les outils et les ressources nécessaires pour réussir leur tentative d’arrêter de fumer”.

« Des millions de personnes dans le monde veulent arrêter de fumer », a rappelé le Dr Ruediger Krech, directeur de la promotion de la santé à l’OMS, cité dans un communiqué. « Nous devons saisir cette occasion et investir dans des services pour les aider à réussir, tout en exhortant chacun à se défaire de l’industrie du tabac et de ses intérêts », a-t-il ajouté.


Dans le cadre de cette campagne, des outils d’aide à l’arrêt de la cigarette, tant au niveau mondial que régional, seront mis en place. “24 heures sur 24 et sept jours sur sept, l’agent de santé numérique de l’OMS sera disponible pour aider les gens à arrêter de fumer”, fait savoir l’OMS, ajoutant que “cette permanence est offerte dans un premier temps en anglais et le sera bientôt en arabe, en chinois, en français, en russe et en espagnol”.

Plus largement, l’agence onusienne estime qu’arrêter de fumer reste « un défi, surtout avec les pressions sociales et économiques supplémentaires qui ont suivi durant la pandémie du coronavirus ». « La pandémie de Covid-19 a conduit des millions de fumeurs à dire qu’ils veulent arrêter de fumer », fait valoir l’OMS, qui ajoute que la campagne soutiendra au moins 100 millions de personnes qui tentent d’arrêter de fumer par l’intermédiaire de communautés d’arrêt du tabac.

« Le tabagisme tue 8 millions de personnes par an, mais si les fumeurs ont besoin de plus de motivation pour arrêter de fumer, la pandémie constitue la bonne incitation », a déclaré le Directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

( Avec MAP )