Table ronde à Rabat sur l’officialisation de l’amazigh

l'amazigh

L’officialisation de la langue amazighe en tant qu’enjeu institutionnel est le thème d’une table ronde organisée, jeudi à Rabat, à l’initiative des deux groupes parlementaires du parti du Mouvement populaire (MP) en collaboration avec le Front de l’action politique amazighe.

Intervenant à l’ouverture de cette rencontre, le secrétaire général du MP, Mohand Laenser, a affirmé que la célébration du Nouvel An amazigh 2971 est une occasion pour l’ensemble des Marocains, et pas seulement les Amazighs, d’exprimer leur fierté de leur identité, relevant que cette célébration consacre le pluralisme qui caractérise la société marocaine.

Il a, à ce titre, appelé à décréter le jour de l’An amazigh, fête nationale chômée et payée, notant en outre que la célébration du nouvel an amazigh offre l’occasion pour s’arrêter sur la mise en œuvre des dispositions constitutionnelles et de la loi organique relative à l’amazigh et son officialisation.

Par ailleurs, le responsable politique a affirmé que le développement rural demeure une nécessité pour réaliser l’équité territoriale, soulignant à cet égard l’importance d’améliorer les conditions économiques et sociales des populations dans le monde rural. De son côté, le président du groupe Haraki à la Chambre des représentants, Mohamed Moubdi a rappelé la place qu’accorde la Constitution de 2011 à la langue et la culture amazighes, mettant l’accent sur la nécessité d’adopter des mécanismes à même de mettre en œuvre le caractère officiel de la langue amazighe, qui n’est pas uniquement une langue, mais aussi un projet sociétal et de développement.

S’exprimant à son tour, le coordinateur national du Front d’action politique amazigh, Mouhieddine Hejjaj a appelé à décréter le jour de l’An amazigh, jour férié chômé et payée, mettant en avant les significations de la célébration du nouvel an amazigh.


( Avec MAP )