ban600
credit agricol

Table ronde autour du Sahara marocain

Table ronde autour du Sahara marocain

La question du Sahara marocain revient encore sur la table. Cette fois-ci, à travers un appel à une table ronde organisée par l’émissaire de l’ONU Horst Kohler. En effet, l’émissaire a invité l’Algérie et la Mauritanie à venir discuter les 5 et 6 décembre à Genève de l'avenir du Sahara marocain avec le Maroc et le Front Polisario.

Le Maroc principal concerné par cette terre qui est sienne et le Front Polisario ont, sans ambiguïté, donné leurs accords pour une sincère discussion sur l’avenir du Sahara marocain. La bonne foi du Royaume du Maroc reconnut doit être la référence pour les autres pays invités afin qu’enfin cette affaire soit réglée.

Dans son invitation, l'ex-président allemand Horst Kohler évoque non pas des "négociations" mais "une table ronde". L'ordre du jour n'est pas détaillé et l'émissaire demande aux destinataires de lui soumettre des propositions à cet égard.

→Lire aussi : Sahara: selon le Cameroun, la résolution du conflit permettra la construction de l’unité maghrébine et africaine

Rappelons que le dernier cycle de négociations entre le Maroc et le Front Polisario remonte à 2012. Dans un rapport récent, le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres évoque "des discussions préliminaires" début décembre à Genève, appelées à être renouvelées.

Dans le cadre de sa mission que lui a assignée l’ONU, Horst Kohler a rencontré les différentes parties au conflit en début d'année mais de manière séparée. Aux mois de Fin juin-début juillet, il avait effectué une tournée régionale qui l'avait conduit à Alger, Nouakchott, Tindouf, Rabouni, Rabat, Laayoune, Smara et Dakhla.

→Lire aussi : Une exposition photographique en Espagne présente les grandes avancées du Sahara marocain

Malheureusement  si problème perdure c’est par ce qu’il a toujours été envenimé et alimenté par les ennemis connus. Avec le soutien de ces mêmes ennemis, certains habitants du Sahara occidental montent au créneau pour réclamer une autodétermination.

Sous ce rapport, le Maroc, en Etat souverain et qui se respecte rejette naturellement toute solution autre qu'une autonomie sous sa souveraineté pour le Sahara marocain.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

top
%d blogueurs aiment cette page :