A LA UNECulture

Tanger : Rencontre sur l’état d’avancement de projets culturels

L’état d’avancement de la réhabilitation de l’ancienne médina de Tanger, et d’un ensemble de projets culturels, a été au centre d’une rencontre d’échange tenue, vendredi soir, avec la population locale et la société civile.

Dans une allocution à cette occasion, le Wali de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, gouverneur de la préfecture Tanger-Assilah, Mohamed Mhidia, a mis en avant la richesse culturelle de la ville du détroit, notant que cette ville est la cristallisation du pluralisme et de la tolérance, puisque de nombreuses communautés y ont toujours coexisté.

“Sous l’impulsion de SM le Roi Mohammed VI, le programme de réhabilitation et de valorisation de l’ancienne médina de Tanger 2020-2024 a pour objectifs l’amélioration des conditions de vie des habitants, la préservation de son patrimoine architectural matériel et immatériel, et la promotion de ses richesses culturelles authentiques”, a fait savoir M. Mhidia.

Ce programme repose sur quatre axes intra-muros, à savoir la réhabilitation et la valorisation du patrimoine, la mise à niveau du cadre bâti, la réhabilitation et la valorisation des lieux de culte, ainsi que le renforcement de l’attractivité touristique et économique, a poursuivi le Wali de la région, rappelant que pour les projets extra-muros, il s’agit de la Villa Harris, le grand théâtre Cervantes, la grotte d’Hercule, Cap Spartel, Perdicaris et la Plaza Toro.

Le programme permettra de valoriser l’ancienne médina à travers des circuits touristiques spirituels, ainsi que l’aménagement de l’espace urbanistique, outre la création d’emplois pour les jeunes, les professionnels et les artisans, a expliqué M. Mhidia.

Il vise également le renforcement de la dynamique de développement que connaît l’ancienne médina, ainsi que son attractivité touristique et culturelle, en plus de la promotion de son patrimoine civilisationnel et humain, et l’amélioration des revenus de ses artisans, a-t-il ajouté.

Par ailleurs, M. Mhidia a affirmé qu’en dépit des contraintes liées à la pandémie de la Covid-19, le programme avance dans de bonnes conditions et affiche un avancement significatif, notant que sur les 54 projets programmés entre 2020 et 2024, 23 sont en voie d’achèvement ou déjà achevés.

Cette rencontre, à laquelle a pris part le directeur général de l’Agence pour la promotion et le développement du Nord (APDN), Mounir El Bouyoussfi, a également été marquée par une présentation sur le projet de l’écoquartier Sabila-D’jemaa de Marshan, en plus d’un débat ouvert avec la population locale et la société civile autour des projets culturels de Tanger.

Durant le débat, des explications supplémentaires ont été fournies, tout en prenant en compte l’ensemble des remarques, propositions et avis exprimés à cet effet.

Avec MAP

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page