A LA UNEMétéo

Tempête Bella : coupures de courant en France et au Royaume-Uni

Des milliers de foyers ont été privés d’électricité et le trafic aérien a été perturbé dans l’ouest et le nord de la France par la tempête Bella, qui a aussi provoqué des coupures de courant au Royaume-Uni.

Selon Aéroports de Paris (ADP), “37% des vols au départ” de l’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle, au nord de Paris, “ont été retardés en moyenne de 50 minutes” au plus fort de la tempête.

Aucun retard n’a été en revanche enregistré à l’aéroport d’Orly, au sud de la capitale française, qui dispose d'”une piste bien orientée par rapport aux vents”, a souligné ADP.

Trois avions dont la destination initiale était Roissy ont été déroutés vers Orly, l’un en provenance de Grèce, un autre de Suisse et le troisième de Beyrouth, tandis qu’un appareil d’Aeroflot s’est posé à Amsterdam et qu’un de Luxair au départ de Luxembourg a fait demi-tour, a précisé la même source.

“La tempête Bella qui a traversé la Bretagne cette nuit a provoqué des incidents sur le réseau public de distribution électrique et des coupures d’électricité”, a annoncé de son côté Enedis (gestionnaire du réseau d’électricité), dans un communiqué de presse.

En matinée, 6.600 foyers étaient touchés dans cette région de l’ouest.

En Normandie (nord-ouest), 6.000 foyers sont privés d’électricité selon une porte-parole d’Enedis, qui précise que l’électricité devrait être rétablie chez la “grande majorité” des clients d’ici à dimanche soir.

Dans les départements du Nord et du Pas-de-Calais, également dans le nord, “6.000 foyers étaient privés d’électricité au plus fort de la tempête”, aux alentours de 10H30 (09H30 GMT), mais “le courant était rétabli pour environ la moitié d’entre eux” à la mi-journée, selon Enedis.

La vigilance orange pour vents violents a été levée dimanche matin pour le Finistère (Bretagne) et la Manche (Normandie), mais “les rafales peuvent encore atteindre 100 km/h ponctuellement sur la façade Atlantique et un grand quart nord-ouest de la France et jusqu’à 120 km/h sur la côte, de la Vendée à l’Aquitaine” (sud-ouest), selon Météo France.

De fortes bourrasques ont également balayé le Royaume-Uni dans la nuit de samedi à dimanche, atteignant les 170 km/h sur l’île de Wight dans le sud de l’Angleterre.

La tempête a entraîné des coupures de courant, qui a ensuite été rétabli dimanche dans la grande majorité des cas, pour plus de 20.000 foyers au Pays de Galles et des retards dans le trafic ferroviaire dans plusieurs régions du Royaume-Uni en raison d’arbres tombés sur la voie ou d’inondations.

Ces violentes intempéries sont intervenues à un moment où des inondations frappent déjà l’Angleterre, 1.300 logements ayant été évacués près de Bedford (centre) après une forte montée des eaux le jour de Noël.

Les intempéries ne se sont pas arrêtées après le passage de Bella. Pour dimanche soir, les services météorologiques britanniques ont émis un bulletin d’alerte en raison d’averses de neige et de neige fondue attendues dans le nord de l’Angleterre, en Ecosse et en Irlande du Nord.

Avec AFP

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page