Tensions en Méditerranée orientale: La France renforce “temporairement” sa présence militaire dans la région

tensions

La France a annoncé, jeudi, un renforcement “temporaire” de sa présence militaire en Méditerranée orientale, dans le contexte des tensions provoquées par les décisions de la Turquie en matière d’exploration pétrolière dans la zone.

“Cette présence militaire a pour but de renforcer l’appréciation autonome de la situation et d’affirmer l’attachement de la France à la libre circulation, à la sécurité de la navigation maritime en Méditerranée et au respect du droit international”, indique un communiqué du ministère français des Armées.

Dans l’immédiat, au plan aérien, ce renforcement temporaire s’appuiera d’abord sur une étape à La Sude, en Crète, ce jeudi, de deux Rafale précédemment déployés à Chypre du 10 au 12 août pour un exercice, précise le communiqué.

“Au plan naval ensuite, le Porte-hélicoptères amphibie (PHA) Tonnerre, en route pour porter assistance aux Libanais, a été rejoint cette nuit par la frégate Lafayette, qui a appareillé de Larnaca et a réalisé un exercice à la mer avec la marine grecque”, ajoute-t-on de même source.

Lors d’un entretien téléphonique, mercredi soir avec le premier ministre de la république hellénique, le président français “a fait part de sa préoccupation au sujet des tensions provoquées par les décisions unilatérales de la Turquie en matière d’exploration pétrolière, qui doivent cesser pour permettre un dialogue apaisé entre pays voisins et alliés au sein de l’OTAN”, selon un communiqué de l’Elysée.


Emmanuel Macron a appelé la Grèce et la Turquie, pays voisins et alliés au sein de l’OTAN, à se concerter davantage pour apaiser les tensions, a ajouté la présidence française.