Tensions USA/Iran: L’UE réitère son attachement à l’accord sur le nucléaire

UE
UE

Le président du Conseil européen Charles Michel a réaffirmé jeudi l’attachement de l’Union européenne (UE) à l’accord international sur le nucléaire iranien pour assurer la stabilité régionale.

Lors d’un entretien téléphonique avec le président iranien Hassan Rohani, M. Michel a insisté sur l’importance de cet accord, fruit de dix ans négociations internationales intenses, assurant qu’il “reste un instrument important pour la stabilité régionale”, malgré le retrait des Etats-Unis de cet accord en 2018 et le désengagement progressif de l’Iran en conséquence.

Alors que les tensions montaient entre Washington et Téhéran, suite à l’assassinat du général iranien Qassem Soleimani, tué vendredi dernier dans un raid américain à Bagdad, le président du Conseil européen a appelé à éviter tout “acte irréversible”, soulignant la disposition de l’UE à « mettre en œuvre son engagement auprès de toutes les parties pour désamorcer les tensions”.

Cet appel s’inscrit dans l’esprit dans des précédentes déclarations de l’UE appelant à la “désescalade” sur le terrain, privilégiant les efforts diplomatiques.

Le président iranien a assuré que son pays était prêt à poursuivre une coopération étroite avec l’UE, selon le communiqué.


La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, avait exprimé, auparavant, sa profonde préoccupation suite à l’annonce de l’Iran de ne plus respecter la limite fixée dans le cadre de l’accord nucléaire.

L’accord, dit également plan d’action global commun (JCPOA), avait été conclu en 2015 entre l’Iran et les cinq membres permanents du Conseil de sécurité des Nations Unies ainsi que l’Allemagne afin d’encadrer les activités nucléaires de l’Iran, accusé d’enrichir de l’uranium à des fins militaires. Les Etats-Unis s’en sont retirés.