Tentative de manifestants de pénétrer de force dans le Parlement : Merkel fustige un “abus du droit de manifester”

Merkel

La chancelière allemande Angela Merkel a qualifié, lundi, d’un “abus du droit de manifester” la tentative de manifestants anti-masques de pénétrer samedi de force dans le siège du Parlement allemand (Reichstag).

“Ce week-end, nous avons eu un exemple de la manière dont la liberté de manifester peut connaître des abus”, a souligné le porte-parole du gouvernement, Steffen Seibert, lors d’une conférence de presse, dénonçant les “images honteuses” de la tentative.

“Le droit de manifester pacifiquement est bien sûr un acquis très précieux, même en temps de pandémie”, a-t-il expliqué, assurant, toutefois, que « ce droit a été clairement bafoué ce week-end”.

Le président de la République fédérale allemande, Frank-Walter Steinmeier, a, de son côté, indiqué que “la violence d’extrême droite lors de la manifestation de samedi à Berlin avait, à juste titre, effrayé et indigné de nombreuses personnes”.

“Nous ne tolérerons pas de tels excès”, a-t-il prévenu, en recevant lundi des policiers qui étaient chargés samedi du maintien de l’ordre.


“L’extrémisme de droite est profondément enraciné dans notre société. C’est un grave danger”, a mis en garde M. Steinmeier.

Des centaines de manifestants avaient forcé des barrières pour monter sur les marches du Reichstag, siège du parlement allemand.

Ils ont été empêchés de justesse de pénétrer dans l’enceinte du bâtiment par les forces de l’ordre, qui ont utilisé des sprays pour disperser la foule et interpellé plusieurs personnes.