ban600
credit agricol

Tétouan: coup d’envoi du 9e Festival international des musiciens non voyants

Tétouan: coup d’envoi du 9e Festival international des musiciens non voyants

Le coup d’envoi de la 9e édition du Festival international des musiciens non voyants a été donné, jeudi soir à Tétouan, avec la participation de troupes musicales représentant, outre le Maroc, l’Espagne, le Japon, l’Egypte et le Congo Brazzaville.

La cérémonie d’ouverture de ce festival, organisé par l’Association Louis Braille avec le soutien du ministère de la Culture, l’Agence pour la promotion et le développement du Nord et l’Agence de développement social, a été marquée par un hommage rendu au musicien marocain feu Ibrahim Chabani, l’un des artistes non voyants pionniers au Maroc, et porteur d’une riche mémoire historique et artistique.

S’exprimant à cette occasion, le journaliste Rachid Sebahi a indiqué que feu Ibrahim Chabani était "un homme noble par son éthique et sa grandeur artistique", ajoutant que le défunt représentait une mémoire historique et artistique distinguée qui sauvegarde le parcours et les musiques de grands noms marocains et arabes". De son côté, le président de l’association Louise Braille, Abdellatif El Ghazi, a fait savoir que "la présente édition se distingue par un hommage rendu à l’une des icônes de la musique marocaine qui a légué un riche répertoire musical".

Il a, en outre, souligné, dans une déclaration à la MAP, que ce festival vise à créer un pont de communication entre les musiciens non voyants à travers le monde, ajoutant que cette édition, qui constitue une occasion pour faire connaître le talent des musiciens non voyants, accueille des invités en provenance d’Espagne, du Japon et du Congo Brazzaville, en plus d’artistes de Casablanca, Rabat et Meknès.

→ Lire aussi : Le Maroc présent pour la deuxième année consécutive à l’Octobre Musical de Carthage

L’organisation du festival a été couronnée par l’ouverture d’une section dédiée à l’apprentissage de la musique via le langage Braille au profit des étudiants non voyants du conservatoire de musique de Tétouan, a-t-il noté, ajoutant que cette initiative, soutenue par le ministère de la Communication et de la Culture, permettra à cette catégorie d’étudiants de bénéficier d’une formation académique en musique.

Pour sa part, le directeur provincial de la Culture à Tétouan, Ahmed Yaalioui, a affirmé que le ministère continuera à soutenir le festival, non par sympathie, mais en guise de reconnaissance aux efforts distingués des musiciens non voyants, ajoutant qu'il s'agit d'une manifestation "exceptionnelle et une belle opportunité de rencontre et de partage pour cette catégorie, qui a marqué de son empreinte divers domaines, notamment la musique". La formation des musiciens non voyants au conservatoire de musique de Tétouan a débuté cette année grâce à la continuité du festival, a-t-il indiqué, précisant qu’une initiative similaire sera développée à Tanger dans le cadre de la démocratisation de la formation musicale.

Le festival verra la participation, côté marocain, des musiciens Abdelfattah Nigadi, Hafid Khassal et Mehdi Malakan, ainsi que de la troupe Nour du patrimoine authentique et du groupe Al Amine pour les aveugles. Côté international, il s’agit des groupes Blind SMS (Cameroun), Nagham (Egypte), du duo Joane Giress et Van Cardorel (Congo-Brazzaville), et des pianistes Ayaka (Japon) et Ruiz Galindo Esteban (Espagne).

Le festival sera également ponctué de performances artistiques, de tables rondes et de deux conférences sur “Les accessibilités générales”, et “La loi 65.15” portant sur la prise en charge sociale des centres sociaux.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

top
%d blogueurs aiment cette page :