A LA UNEMonde

Tokyo secoué par une fausse alerte à un séisme très puissant

Des millions de Tokyoïtes ont reçu vendredi une fausse alerte sur leurs téléphones les avertissant d’un séisme très puissant, vite écartée par l’Agence météorologique nationale.

Le message mettait en garde contre d’importantes secousses consécutives à un fort séisme au large d’Ibaraki. En réalité, le pays a été frappé à peu près au même moment par deux petits tremblements de terre, qui n’ont fait aucun dégât ni blessé : l’un de magnitude 4,4 au large d’Ibaraki (nord-est de Tokyo), l’autre de magnitude 3,9 à 350 km plus loin, dans la préfecture de Toyama, sur la côte nord-ouest du pays, se;lon la même source.

“Nous pensons que le système a surréagi en combinant les deux séismes distincts comme s’il s’agissait d’un important tremblement de terre”, a expliqué un responsable de l’Agence japonaise de météo, ajoutant qu’une enquête était en cours.

Des lignes étaient temporairement suspendues dans le métro et les trains, tandis que des ascenseurs, dont ceux de l’emblématique tour de Tokyo, étaient stoppés, ont rapporté les médias locaux.

Secoué chaque année par plus de 20% des séismes parmi les plus puissants recensés sur la planète, le Japon a mis en place ce type d’alertes en 2007, accordant aux habitants de précieuses secondes pour se réfugier dans un endroit sûr avant un puissant tremblement de terre.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page