Total Maroc : Des pratiques anticoncurrentielles sur le marché des hydrocarbures !

Total Maroc

Le Conseil de la concurrence entame une procédure relative à l’existence alléguée de pratiques anticoncurrentielles sur le marché des hydrocarbures, qui seraient contraires aux dispositions de la loi 104-12. Dans un communiqué rendu public hier, Total Maroc affirme qu’elle serait concernée par cette procédure en cours.

“Total Maroc coopère avec les services d’instruction du Conseil de la Concurrence et prépare les éléments de réponse appropriés” affirme la multinationale des hydrocarbures, dans un communiqué publié ce jeudi 6 février.

Selon la même source, Total Maroc réaffirme son attachement aux règles du droit de la concurrence, conformément à son code de conduite ainsi qu’aux  dispositions de l’article 15 de la loi 44-12 relatives à l’appel public l’épargne et aux informations exigées des personnes morales et organismes faisant appel public à l’épargne.

Aujourd’hui, Total Maroc génère près de 600 emplois directs et plus de 5 000 emplois indirects, commercialise 1,6 millions de tonnes de produits pétroliers chaque année et compte plus de 300 stations-service à travers tout le pays, dont dix autoroutières. Troisième acteur de la distribution de produits et services pétroliers dans le pays, elle détient une part de marché estimée à 15%.


Pour rappel, le secteur du Pétrole et Gaz a enregistré la plus forte hausse sectorielle du mois janvier (+18,04%), boosté par Total Maroc (21,68%), ce qui a permis à la Bourse de Casablanca de terminer le mois de janvier en forte hausse.