Tourisme, le Club Med défie la crise au Maroc

Club Med
Photo d'illustration

Malgré la crise dans le secteur touristique, Club Med annonce de nouveaux projets au Maroc et une nouvelle implantation dans la ville d’Essaouira, consolidant ainsi sa position en tant qu’acteur touristique majeur sur le marché national.

Les projets de Club Med au Maroc vont bon train. Rénovation du Club de Yasmina à Tétouan, développement d’un nouveau village dans la station touristique Mogador à Essaouira, et extension et rénovation du village Club Med à Marrakech, sont autant de nouveaux chantiers lancés par le spécialiste de villages de vacances. Ces projets ont fait objet d’un mémorandum d’entente qui vient d’être signé, lundi 19 octobre. Concrètement, il s’agit d’un investissement global d’environ 1,3 milliard de dirhams. Une opportunité en or pour ces régions frappées de plein fouet par la crise. Pour la ministre du Tourisme, il s’agit d’« un signal fort et riche de promesses que le Maroc a envoyé aujourd’hui à la Communauté nationale et internationale de l’industrie touristique et hôtelière ».

Concrètement, pour les deux projets au village touristique de Marrakech et à celui de Tétouan, Club Med a signé, le même jour, un partenariat avec Madaëf, filiale touristique de la CDG pour la rénovation et l’extension de ces deux unités pour un investissement global d’environ 274 millions de dirhams.

En plus de ces travaux de rénovation, le groupe français frappe fort et annonce, en ce qui concerne le 3e projet, l’implantation à Essaouira d’un tout nouveau village de vacances, avec un espace “Club Med exclusive collection”. Un choix que le président du Club, Henri Giscard d’Estaing, explique par le caractère singulier et emblématique de la destination Essaouira-Mogador qui s’est imposée à tous aujourd’hui “par sa culture, son histoire, sa modernité exceptionnelle et la vitalité créative de sa population”. Ce nouveau resort premium nécessitera un investissement qui s’élève à environ 1 milliard de dirhams. Fruit d’un partenariat avec le fonds d’investissement panafricain, Grit Real Estate Income Group, cet établissement sera doté de 350 chambres. Il devrait ouvrir ses portes en 2024 et générer 420 emplois directs et quelque 1.200 emplois indirects. Le projet est érigé sur un terrain de 17 hectares situé à 10 km seulement de l’aéroport international Essaouira-Mogador dans la station balnéaire de Mogador. Vers la fin de l’année en cours, les études de faisabilité devraient être lancées. « Le Maroc a tout ce qu’il faut pour être une destination de choix pour les investissements dans le tourisme et nous restons convaincus que les réalisations seront au rendez-vous de nos espérances », a fait savoir la ministre du Tourisme lors de la cérémonie de la signature de ces mémorandums.


Présent au Maroc depuis plus de 60 ans, Club Med consolide aujourd’hui sa position en tant qu’acteur touristique majeur sur le marché national. Ces nouveaux investissements constituent le prolongement des liens étroits et historiques qui unissent le Club Med et le Royaume du Maroc depuis 1963. Notons que ledit groupe est aujourd’hui le leader mondial des vacances tout compris haut de gamme, à destination des familles et des couples et amis. Le groupe exploite un parc de près de 70 resorts, dont une cinquantaine de resorts 4 Tridents et le reste de Club Med Exclusive Collection.