Tourisme : Nadia Fettah Alaoui dresse le bilan de son département

Nadia Fettah Alaoui

Plus de 100 jours depuis sa nomination, la ministre du Tourisme, Nadia Fettah Alaoui présente le bilan de son département, à l’initiative de la Chambre de commerce britannique au Maroc (BritCham), qui a organisé à Casablanca, le jeudi 27 février, une conférence-débat jetant la lumière sur l’état actuel du secteur touristique.

La Chambre de commerce britannique au Maroc a pris l’initiative de tenir une conférence-débat à Casablanca, sous le thème “Tourisme au Maroc: Quel bilan d’étape et quelle vision stratégique pour la relance du secteur ?”. Modéré par le journaliste-animateur Landry Benoit, plusieurs opérateurs du domaine ont pris part au débat, notamment, le PDG de l’Association des agents de voyages et Tour-opérateurs Britanniques “ABTA”, Mark Tanzer, le PDG de la RAM, Hamid Addou ainsi que le Directeur Général d’Atlas Voyages, Othman Cherif Alami.

Avec un sourire aux lèvres et un air détendu, la ministre du Tourisme, de l’artisanat, du transport aérien et de l’économie sociale a présenté le bilan de son département, devant une salle comble, en présence de dizaines de responsables et professionnels du tourisme.

S’exprimant au sujet de sa nomination, Nadia Fettah Alaoui a affirmé que sa nomination représente pour elle, « un honneur et une immense responsabilité ». La responsable du département touristique a également souligné que « C’est un secteur humain par essence, donc, j’espère mettre à contribution ce que j’ai appris avec les grands professionnels que compte notre pays ».

Interrogée sur l’impact du coronavirus sur le secteur touristique, la ministre estime qu’aujourd’hui l’urgence est de « protéger nos concitoyens », rajoutant que « le gouvernement marocain est mobilisé et toutes les informations liées à cette épidémie sont présents sur le site du ministère de la santé ».

A l’heure actuelle, cette situation constitue une source d’inquiétude et suscite, en effet, plusieurs interrogations, à savoir, jusqu’à quand cette situation va-t-elle encore persister ? Le tourisme au Maroc pourrait-il être menacé dans ses fondements par ce fléau ?

De son côté, Nadia Fettah Alaoui a expliqué que cette crise liée à l’épidémie du coronavirus est « la première de cette nature » pour le domaine touristique au Maroc, mais qui n’est pas le seul département concerné, tout en assurant que ce secteur résistera éventuellement à cette crise

Par ailleurs, le tourisme national entame 2020 sous le signe de la continuité et de la relance, avec un record de 13 millions de touristes en 2019, mais aujourd’hui une re-dynamisation s’impose pour redonner un nouvel élan à cette industrie. Ainsi, plusieurs chiffres clés ont été présentés par la ministre du tourisme, à savoir, 7% de contribution du tourisme au produit intérieur brut (PIB) et 42% aux exportations de services.

Dans un autre registre, la ministre a dénoté que, durant cette dernière décennie, le taux de croissance annuel moyen des arrivées touristiques a atteint 3,7%, tandis que celui des nuitées dans les établissements d’hébergement touristique classés (EHTC) se situe à 3,9%.

La performance touristique du Royaume avance à pas sûrs, c’est le principal constat qu’on peut retenir du tableau dressé par Nadia Fettah Alaoui. « C’est vrai qu’on marche bien, mais on peut encore marcher mieux… Nous ne nous priverons pas d’être plus forts là où on est déjà forts, parce que la compétition est très rude », affirme-t-elle.

Elle poursuit : « depuis cette semaine, on s’est rencontré avec les professionnels, nous avons mis en place des commissions, pour institutionnaliser des forums de travail et pour pouvoir travailler ensemble et se parler. Notre secteur est très transversal, ainsi le dialogue avec les autres départements ministériels s’impose pour pouvoir réussir la relance du tourisme ».

Concernant les liens bilatéraux entre le Maroc et la grande Bretagne dans le domaine du tourisme, la responsable de ce département a affirmé que : « Le Maroc dispose de moyens en matière de connectivité, de ressources touristiques et d’infrastructures nécessaires pour développer les arrivées touristiques en provenance du Royaume-Uni, 4ème marché émetteur de touristes dans le monde avec un total de plus de 70 millions de touristes par an », souligne-t-elle. Notons que le Maroc a renforcé davantage sa connectivité avec le Royaume-Uni en 2019, notamment avec 1.700.298 sièges offerts, 16 routes, 7 aéroports marocains connectés à ce pays et 8 aéroports britanniques connectés au Maroc.