Train trans-maghrébin : l’UMA à la quête de bailleurs de fonds

Train trans-maghrébin

Par Khadija Skalli

Le SG de l’UMA lance un nouvel appel à candidature international pour le recrutement d’un consultant. Objectif : réaliser une opération de marketing pour identifier des bailleurs de fonds et des investisseurs susceptibles de financer le projet de réhabilitation de la ligne de chemin de fer trans-maghrébine.

Le SG de l’Union du Maghreb arabe (UMA) veut, coûte que coûte, mettre sur les rails son projet de réhabilitation et de modernisation de la ligne de chemin de fer trans-maghrébine reliant le Maroc, l’Algérie et la Tunisie. Le SG de cette organisation régionale a lancé récemment un nouvel appel à candidature international pour le recrutement d’un consultant qui sera chargé de la partie « Marketing et commercialisation du projet de modernisation de la ligne ferroviaire du train Trans-Maghrébin ».

Le consultant aura aussi pour mission la préparation « de la table ronde des bailleurs de fonds en vue de la mobilisation des ressources requises pour la réalisation des travaux » de ce projet.

En d’autres termes, cette opération séduction du SG de l’UMA va permettre d’identifier les bailleurs de fonds et investisseurs susceptibles de financer ce projet. La période de réalisation de cette opération marketing s’étale du 1er au 29 mars. La table ronde des bailleurs de fonds est prévue pour le 29 mars à Tunis.


→ Lire aussi : L’UMA ressuscite son projet de réhabilitation du train trans-maghrébin

L’UMA a bénéficié d’un don de la Banque africaine de développement (BAD) pour la réalisation de ces activités préparatoires du projet de modernisation de la ligne ferroviaire du train trans-maghrébin.

Le Secrétariat Général de l’UMA a l’intention d’utiliser une partie de cette somme accordée dans le cadre de ce Don pour effectuer les paiements prévus au titre du contrat, pour l’élaboration du Dossier Marketing et de commercialisation du projet ainsi que pour la préparation de l’organisation de la table ronde des bailleurs de fonds, en vue de la mobilisation des ressources requises pour la réalisation physique des travaux de réhabilitation et de modernisation de la Ligne de chemin de fer Trans-maghrébin.

Pour rappel, cet appel à candidature n’est pas le premier du genre. Le SG de l’organisation maghrébine a déjà publié sur son site internet un précédent appel à candidature en 2018.


Reste à savoir si le projet verra réellement le jour ou restera à l’étape du rêve. Le projet reste tributaire de l’ouverture des frontières entre le Maroc et l’Algérie.