Triche au Bac libre: 17 affaires et 26 candidats pris en flagrant délit

Les recherches et investigations menées par les services de la sûreté nationale pour empêcher la triche lors de la session de rattrapage des examens du baccalauréat 2020 pour les candidats libres, tenue les 20 et 21 juillet courant, ont permis d’enregistrer 17 affaires et d’appréhender 26 candidats en flagrant délit de triche, indique jeudi un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

Les fouilles effectuées dans le cadre de ces affaires ont permis de saisir 20 téléphones portables utilisés dans des opérations ou des tentatives de triche, ajoute la même source, précisant que ces affaires ont été enregistrées au niveau des préfectures de sûreté de Settat (3), de Rabat (2), de Fès (2), de Marrakech (2), de Laâyoune (2) et de Béni Mellal (2), tandis qu’une affaire de triche a été enregistrée dans chacune des préfectures de sûreté d’Oujda, de Meknès et de Kénitra, ainsi qu’à la sûreté provinciale d’El jadida. Quatorze des personnes prises en flagrant délit ont été placées en garde à vue, poursuit la DGSN, précisant que les autres personnes ont été soumises aux enquêtes préliminaires menées sous la supervision des parquets compétents, dans l’attente de les déférer en état de liberté, ou de transférer leurs dossiers sous forme d’informations judiciaires, dès la fin des procédures d’enquête.