Trump annonce des tarifs douaniers sur tous les produits mexicains

Trump

La Maison Blanche a annoncé jeudi une taxe de 5% sur tous les produits importés du Mexique à compter du 10 juin, Washington reprochant à son voisin du sud sa “coopération passive” en matière de lutte contre l’immigration clandestine.

Dans un communiqué, le président américain Donald Trump a précisé que ces tarifs seront annulés “si la crise de l’immigration illégale est réduite par des actions efficaces de la part du Mexique, à déterminer à notre seule discrétion et jugement“.

Si, au contraire, la crise persiste au-delà de cette date, le Locataire de la Maison Blanche a averti que ces tarifs douaniers seront relevés à 10% à compter du 1er juillet 2019, puis à 15% à partir du 1er août, 20% au 1er septembre pour atteindre 25% au 1er octobre 2019.

Les tarifs seront maintenus de manière permanente à 25% à moins que le Mexique ne réduise de manière substantielle le flux d’étrangers arrivant à travers son territoire“, a-t-il prévenu.

→ Lire aussi : Migration:Trump dévoile son nouveau plan


Pendant des décennies, les Etats-Unis ont souffert des conséquences sévères et dangereuses de l’immigration illégale“, a expliqué le président américain, ajoutant que “malheureusement, le Mexique a permis à cette situation de se poursuivre pendant des années, allant de mal en pis avec le passage du temps“.

Le Mexique doit intervenir et aider à résoudre ce problème (…). Pendant des années, le Mexique ne nous a pas traité de manière équitable, mais nous affirmons maintenant nos droits en tant que nation souveraine“, a souligné M. Trump.

Si le Mexique n’agit pat, les tarifs resteront à leur niveau élevé et les entreprises localisées au Mexique pourront commencer à revenir aux Etats-Unis pour fabriquer leurs produits. Les entreprises qui se délocalisent aux Etats-Unis ne paieront aucun tarif et ne seront nullement affectées“, a promis le président américain.

En tant que président des États-Unis, mon devoir suprême est la défense du pays et de ses citoyens. Une nation sans frontières n’est pas une nation du tout. Je ne resterai pas les bras croisés et je ne permettrai pas que notre souveraineté soit érodée, que nos lois soient piétinées ou que nos frontières ne soient plus respectées“, a conclu le Locataire de la Maison Blanche.


Si ces tarifs étaient adoptés, ils auraient probablement un impact immédiat et important sur l’économie américaine. Les tarifs sont payés par les entreprises américaines qui importent des produits, et ces coûts sont souvent répercutés sur les consommateurs, ce qui signifie des prix plus élevés pour des produits allant des véhicules aux légumes pour des millions d’Américains.