Trump: annonce la réimposition des sanctions contre l’Iran levées dans le cadre de l’accord sur le nucléaire

Donald Trump

Le président Donald Trump a annoncé lundi la réimposition des sanctions contre l’Iran, levées dans le cadre de l’accord nucléaire avec ce pays, dit plan d’action conjoint (JCPOA), dénoncé comme inefficace par Washington.

Selon la Maison Blanche, les sanctions prendront effet à 12h01 mardi et donneront suite à l’ordre donné par le président Trump lorsqu’il s’est retiré de l’accord nucléaire en mai dernier.

Les Etats-Unis sont pleinement engagés à appliquer toutes nos sanctions et nous travaillerons en étroite collaboration avec les pays qui font des affaires avec l’Iran pour garantir leur totale conformité. Les personnes ou entités qui ne parviennent pas à interrompre leurs activités avec l’Iran risquent de graves conséquences“, a affirmé le président Trump dans une déclaration.

→ Lire aussi : Iran: les développements depuis le retrait américain de l’accord nucléaire

Signé à Vienne le 14 juillet 2015 par les pays du P5+1 (les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU et l’Allemagne), ainsi que l’Union européenne et l’Iran, le JCPOA avait pour but de contrôler le programme nucléaire iranien et de faire lever les sanctions économiques qui touchaient le pays. “Le JCPOA, un accord horrible et unilatéral, n’a pas atteint l’objectif fondamental de bloquer toutes les voies menant à une bombe nucléaire iranienne et a jeté une bouée de sauvetage dans une dictature meurtrière qui a continué à répandre le sang, la violence et le chaos“, a ajouté Trump.


En annonçant les sanctions, la Maison Blanche a également pointé du doigt les troubles civils et les difficultés économiques auxquels l’Iran était confronté. L’accord, négocié avec Téhéran sous l’administration Obama aux côtés de l’Allemagne, de la France, du Royaume-Uni, de la Russie et de la Chine, a permis à Téhéran d’alléger les sanctions en échange de restrictions sur son programme nucléaire. En annonçant son retrait de cet accord, l’administration Trump a accordé aux entreprises deux périodes de liquidation avant de réimposer les sanctions. La première période de liquidation de 90 jours se termine lundi.

Les sanctions qui entreront en vigueur après minuit ciblent les transactions avec les billets en dollars américains, le commerce de l’or et des métaux précieux, les ventes directes ou indirectes de graphite et de métaux tels que l’acier et l’aluminium, certaines transactions liées au rial iranien, certaines transactions liées à l’émission de dette souveraine iranienne, et le secteur automobile du pays.