Trump approuve un plan de retrait de soldats américains d’Allemagne

Trump

Le président Donald Trump a approuvé lundi des plans visant à réduire considérablement le nombre de troupes américaines en Allemagne, une décision qui a suscité des critiques bipartites qui craignent un affaiblissement de la capacité de l’armée américaine à dissuader la Russie.

“Le secrétaire à la Défense et le président des chefs d’état-major interarmées ont informé le président hier des plans de redéploiement de 9.500 soldats hors d’Allemagne”, a déclaré mardi le porte-parole du Pentagone Jonathan Hoffman dans un communiqué, ajoutant que Trump avait approuvé le plan.

Il s’agit d’une réduction d’effectifs demandée le 15 juin par le président américain qui accuse l’Allemagne de profiter financièrement de la présence militaire américaine.

“La proposition qui a été approuvée non seulement répond aux directives du président, elle va aussi accentuer la dissuasion à l’égard de la Russie, renforcer l’Otan, rassurer les alliés, améliorer la flexibilité stratégique des Etats-Unis et du commandement opérationnel de l’armée américaine en Europe, tout en prenant soin de nos soldats et de leurs familles”, a précisé le porte-parole.

Les responsables du Pentagone “informeront les commissions de défense des deux chambres du Congrès dans les prochaines semaines puis consulteront les alliés sur la façon de procéder”, a-t-il ajouté.


M. Trump avait indiqué que la semaine dernière que “la Pologne sera l’un de ces autres endroits en Europe” qui pourraient accueillir les forces américaines retirées d’Allemagne.

Cependant, le projet de retirer les forces américaines d’Allemagne, qui actuellement quelque 34.500 membres de service américains, a suscité l’opposition des législateurs républicains et démocrates ainsi que des alliés américains en Europe.

Des dizaines de membres républicains du Congrès ont écrit à Trump dans le but de l’obliger à revenir sur sa décision de réduire les troupes américaines d’Allemagne et le sénateur républicain Mitt Romney, a récemment présenté une législation qui limiterait l’utilisation des fonds pour mettre en œuvre la décision.