Trump contre l’augmentation du nombre de juges à la Cour suprême

Trump contre l’augmentation du nombre de juges à la Cour suprême

Le Président Donald Trump s’est déclaré contre toute idée d’augmentation du nombre de juges à la Cour suprême, qui en compte neuf, et ce au moins pour les six années à venir, rapporte la presse américaine de ce mercredi.

Des candidats démocrates à la présidentielle de 2020 sont de plus en plus attentifs à l'idée d’augmenter le nombre de sièges à la Cour suprême, dans une tentative d’y réduire la prédominance de l’idéologie conservatrice, après que la Président Donald Trump ait réussi à nommer deux magistrats lors des deux premières années de son mandat.

Trump a ainsi accusé les démocrates d’être de "mauvais perdants, dans la mesure où ils veulent induire des changements autrement que par les bulletins de vote".

Après avoir observé le sénat à majorité républicaine transformer l’appareil judiciaire durant les quatre dernières années, les libéraux réclament une "riposte audacieuse" de la part des candidats démocrates.

→ Lire aussi : USA: l’ancien directeur de campagne de Trump condamné à 47 mois de prison

Les sénatrices Kamala Harris, Elizabeth Warren et Kirsten Gillibrand avaient, dans ce cadre, confié à Politico qu’elles n’excluraient pas une telle option si elles sont élues à la Maison Blanche, démontrant par la même occasion un intérêt renouvelé du camp démocrate à une question qui, jusqu’à tout récemment, était à la lisière du débat politique, rappelle-t-on.

Pour des observateurs, cette ouverture pour le moins surprenante de la part des candidats démocrates à la Maison Blanche, au même titre que nombre de sénateurs du même parti, de procéder à des changements audacieux allant de la hausse des sièges à la Cour suprême à l’imposition de mandats limités aux juges, renseigne sur la volonté du parti démocrate de réduire l’influence grandissante des magistrats conservateurs au sein du système judiciaire, sous l’impulsion du GOP.

En deux ans, Trump a réussi l'exploit de placer deux juges conservateurs à la Cour suprême, à savoir Neil Gorsuch et Brett Michael Kavanaugh, en remplacement respectivement des magistrats Antonin Scalia, décédé, et Anthony Kennedy, parti à la retraite. Il a fallu aux présidents Barack Obama et George W. Bush deux mandants de quatre ans pour nommer autant de juges à cette haute instance.

Les magistrats de la cour suprême des Etats-Unis, qui ont un mandat à vie, représentent l’un des aspects les plus durables de l’influence qu’un président américain peut léguer bien après son départ.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :