Trump intente des actions en justice pour bloquer le décompte des voix au Michigan et en Pennsylvanie

Trump

La campagne du président américain Donald Trump a annoncé mercredi qu’elle avait intenté des poursuites pour arrêter le dépouillement des bulletins de vote au Michigan et en Pennsylvanie, deux Etats pivots qui comptabilisent 36 grands électeurs.

Dans sa plainte au Michigan, la campagne Trump a exigé d’être autorisée à “examiner ces bulletins de vote (…) qui ont été ouverts et comptés alors que nous n’avions pas un accès significatif”.

En Pennsylvanie, la campagne du candidat républicain a indiqué qu’elle s’apprêtait à intervenir dans une affaire existante de la Cour suprême liée à la prolongation par cet État de la date limite de réception des bulletins de vote.

Ces annonces interviennent alors que le candidat républicain fait face à une course ultra serrée contre le candidat démocrate à la présidence Joe Biden dans le Michigan et en Pennsylvanie, et dans deux autres Swing States, la Géorgie et le Nevada.

Au moment de l’annonce des actions en justice par le clan Trump, l’AP rapportait que Biden menait Trump de 49,5% des suffrages dans le Michigan, contre 48,8% pour Trump, soit une marge de moins de 38.000 voix. Un total de 94% des bulletins de vote dans l’État avait été compté jusqu’à présent.


A l’heure actuelle, grâce à sa victoire au Wisconsin et en Arizona, Biden a besoin de maintenir sa mince avance sur Trump au Michigan et au Nevada pour atteindre le seuil de 270 grands électeurs, synonymes de victoire finale.

En Pennsylvanie, 85% des votes ont été dépouillés jusqu’à mercredi après-midi, permettant à Biden de réduire de moitié son retard de 600.000 voix qu’il accusait la veille contre Trump. Selon les responsables électoraux de l’Etat, plus d’un million de votes par correspondance devaient encore être comptabilisés mercredi matin, laissant présager un retour en force du candidat démocrate qui domine le vote par courrier.

Trump de son côté, doit absolument remporter la Géorgie et la Pennsylvanie, tout en privant Biden du Nevada pour être réélu.

S’exprimant lors d’un point de presse à Wilmington, au Delaware, après l’annonce des plaintes de la campagne Trump, l’ancien vice-président a déclaré: “Je ne suis pas ici pour annoncer que nous avons gagné, mais je suis ici pour signaler que lorsque le décompte sera terminé, nous pensons que nous serons les gagnants”.


Dans son discours, il a noté le taux de participation élevé aux élections de mardi et a rendu hommage à la démocratie.

“Ici, le peuple règne”, a-t-il dit. “Le pouvoir ne peut être pris ou affirmé. Il découle du peuple. Et c’est sa volonté qui détermine qui sera le président des États-Unis, et sa volonté seule.”

( Avec MAP )