Trump se défend d’avoir tenu des propos désobligeants sur les soldats américains

Trump

Le président américain Donald Trump a déclaré vendredi qu’il ne voyait pas le besoin de s’excuser après que The Atlantic ait rapporté qu’il avait fait des remarques désobligeantes sur les soldats américains tombés au combat, qualifiant l’article de “fausse histoire”.

“C’est une fausse histoire écrite par un magazine qui n’allait probablement pas exister beaucoup plus longtemps, mais c’était une histoire totalement fausse et qui a été confirmée par de nombreuses personnes qui étaient réellement là”, a déclaré Trump à la presse au Bureau Ovale.

“C’était une chose terrible que quelqu’un puisse dire ce genre de choses – surtout à moi parce que j’ai fait plus pour l’armée que presque n’importe qui d’autre”, a-t-il poursuivi.

Trump a vanté les efforts de son administration pour réformer le département des Anciens Combattants, investir dans l’armée américaine et augmenter le salaire des militaires américains, affirmant que l’armée était “totalement épuisée” sous son prédécesseur, le président Obama.

Les militaires et les vétérans représentent un bloc clé de soutien pour Trump, qui tentera de se faire réélire dans deux mois mais qui est devancé par le candidat démocrate Joe Biden dans les sondages nationaux.


La Maison Blanche a vigoureusement démenti l’article publié jeudi par The Atlantic selon lequel Trump a annulé un voyage en 2018 au cimetière américain de l’Aisne-Marne près de Paris parce qu’il craignait que ses cheveux ne se décoiffent à cause de la pluie tout en se demandant s’il était nécessaire de visiter un cimetière “de perdants”.

Un certain nombre de responsables actuels et anciens de la Maison Blanche, y compris certains qui accompagnaient Trump lors du voyage en question en 2018, ont nié le récit comme étant faux.