Tunisie: la présidentielle sera avancée au 15 septembre

Tunisie

L’Instance supérieure indépendante des élections (ISIE) en Tunisie a annoncé, jeudi, que l’élection présidentielle, prévue initialement le 17 novembre, sera avancée au 15 septembre suite au décès du président Béji Caïd Essebsi.

Dans des déclarations à la presse, la porte-parole de l’ISIE, Hasna Ben Slimane a précisé que le conseil de l’Instance a pris cette décision suite au décès, jeudi, du président de la République Béji Caïd Essebsi.

Réuni jeudi soir, le conseil de l’ISIE a également décidé d’ouvrir les candidatures à la présidentielle à partir du 2 août 2019.

→ Lire aussi : Tunis: le président du parlement assure l’intérim de la présidence de la république

La campagne électorale devrait commencer le 2 septembre 2019, a ajouté Ben Slimane, relevant que la période de la campagne électorale a été réduite à 12 jours au lieu de 21, afin de se conformer aux délais fixés par l’article 84 de la Constitution.


La date des élections législatives n’a pas été modifiée à l’heure actuelle“, a-t-elle fait savoir.

Nabil Baffoun, président de l’ISIE avait déclaré que le changement de la date du scrutin présidentiel restait possible, expliquant que le décès du chef de l’Etat exige de l’ISIE de modifier la calendrier de l’élection présidentielle, prévue initialement le 17 novembre en Tunisie et les 15, 16 et 17 novembre à l’étranger.

Selon l’article 84 de la Constitution, en cas de vacance définitive du poste de président de la République, une déclaration est dressée au Président de l’Assemblée des représentants du peuple qui est immédiatement investi des fonctions de la présidence de la République, provisoirement, pour une période allant de quarante-cinq jours à quatre-vingt-dix jours au plus.