Twitter suscite l’ire de Trump en signalant comme “trompeurs” deux de ses messages

Twitter

Twitter a suscité mardi l’ire du président américain Donald Trump lorsque le réseau social a qualifié de “potentiellement trompeurs” deux de ses messages.

“Twitter s’ingère désormais dans l’élection présidentielle de 2020. […] Twitter étouffe complètement la liberté d’expression et, en tant que président, je ne le permettrai pas! “, a réagi le président américain avec véhémence sur la même plateforme. C’est la première que ce médium de communication préféré du Locataire de la Maison Blanche place ainsi un avertissement sur deux de ses tweets où il affirmait notamment que le vote par correspondance était “substantiellement frauduleux”.

M. Trump écrivait : “Il n’y a AUCUN moyen (ZÉRO!) pour que les bulletins de vote par correspondance soient moins que substantiellement frauduleux”.

A côté du Tweet, le réseau social a accolé l’avertissement suivant: “Vérifiez les faits sur le vote par la poste”, ainsi qu’un point d’exclamation. Dans l’autre message, le Locataire de la Maison Blanche s’en est pris à l’animateur de la chaîne MSNBC Joe Scarborough, en laissant croire, à nouveau, que l’ancien représentant républicain avait tué une stagiaire en 2001 à l’époque où il siégeait à la Chambre, et suggéré qu’elle était sa maîtresse tout en réclamant une nouvelle une enquête.

Cette version des faits sans preuve donne du crédit aux adeptes de théories du complot alors même que la justice avait conclu à une mort accidentel de la victime, dont le mari ne cesse de réclamer à Twitter de supprimer les messages en question.


Souvent mis en cause pour laxisme, le réseau social a mis la même mention appelant à “vérifier les faits” sur ce second message du président américain. Selon un porte-parole de Twitter, les tweets “contiennent des informations potentiellement trompeuses” et ont été signalés afin de “fournir un contexte supplémentaire”.

Lorsqu’un utilisateur voit les tweets de Trump, un lien de Twitter lui est attaché qui dit “Vérifiez les faits sur les bulletins de vote postal”. Le lien mène à une collection de tweets et d’articles de presse démystifiant les déclarations du président.