UA-UE : agenda chargé pour la coopération euro-africaine en 2020

UE-UA
UE-UA

Ursula Von Der Leyen, fraîchement élue à la tête de la nouvelle Commission européenne a effectué son premier voyage à l’étranger, à Addis-Abeba, au siège de l’Union africaine. Ce voyage a donné lieu à une série de rencontres, notamment avec Moussa Mahamat Faki, président de la Commission de l’Union africaine, les commissaires africains et Sahle-Work Zewde, Présidente de la République fédérale d’Ethiopie.

Cette visite démontre de l’intérêt que porte l’Union européenne pour le continent africain, puisqu’il s’agit du premier voyage en dehors de l’Europe pour la présidente de la Commission européenne. Un message fort communiqué par les européens, lors de cette visite au Siège de l’UA « maison de tous les africains, du Caire au Cap ».  En effet, alors que l’Europe se retrouve de plus en plus marginalisée sur la scène internationale, face à la proactivité, notamment, des chinois en Afrique, elle décide d’approfondir davantage son partenariat avec l’Afrique. Cette dernière n’a pas hésité cependant, à exprimer à de multiples occasions son engouement à coopérer avec la Chine plutôt que son voisin du Nord. Par ailleurs, les échanges entre les présidents des deux commissions ont porté sur des sujets comme la sécurité, la migration, le climat ou encore l’emploi des jeunes.

Lors de la conférence de presse, Ursula Von Der Leyen n’a pas manqué de louer les efforts déployés par le continent, qui a « d’immenses ambitions et aspirations », et d’exprimer l’importance que revêt celui-ci pour les européens, qui le voient comme « bien plus qu’un simple voisin ». Un voisin qui partage de nombreux points communs, puisque les deux unions, ont été fondées sur un rêve de paix et de prospérité économique rappelle-t-elle. Moussa Mahamat Faki, a quant à lui souligné les progrès qui ont été faits, notamment, avec le lancement de la ZLECA et l’importance de la coopération avec l’Europe en matière sécuritaire.

Les deux présidents ont annoncé une série de rencontres devant avoir lieu en 2020. Un agenda chargé avec la tenue d’un rendez-vous fin février entre les deux commissions, une rencontre ministérielle Afrique-Europe, et un Sommet Afrique-Europe fin 2020. Les deux témoignent alors d’une réelle volonté d’approfondir le partenariat, “nous pensons qu’en 2020 nous allons l’approfondir encore davantage », a affirmé le président de la Commission de l’Union africaine.


Enfin, Ursula Von der Leyen a eu l’occasion de rencontrer la Présidente éthiopienne,  Sahle-Work Zewde, seule cheffe d’Etat femme pour le moment en Afrique. Elles ont pu discuter, entre autres, des jeunes filles et des femmes ainsi que de la question de l’égalité des genres.