L’UE adopte une nouvelle stratégie pour soutenir la reconstruction de l’Irak

L'UE adopte une nouvelle stratégie pour soutenir la reconstruction de l’Irak

Le Conseil de l’Union européenne (UE) a adopté lundi une nouvelle stratégie pour soutenir les efforts de reconstruction de l’Irak.

La stratégie dont les axes ont été définis dans le cadre d’une communication conjointe de la haute représentante de l’UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et de la Commission européenne, présentée le 8 janvier dernier, tend à relever les nombreux défis auxquels ce pays est confronté à la suite de la défaite du groupe terroriste Daech sur le plan territorial. Dans ses conclusions, le Conseil de l’UE affirme souscrire “pleinement” aux objectifs et à l’approche politique proposée dans la communication conjointe et convient qu'”une mise en œuvre rapide est désormais cruciale pour maintenir l’élan après la libération de Daech vers la construction d’un avenir meilleur pour l’Irak“.

Il assure que le souci de préserver de l’unité, la souveraineté et l’intégrité territoriale de l’Irak, ainsi que sa diversité ethnique et religieuse, est cœur de cette stratégie. Celle-ci vise notamment à soutenir les efforts déployés par le pays pour mettre en place un régime de gouvernement équilibré, tenu de rendre des comptes et démocratique, à promouvoir une croissance économique durable, inclusive et fondée sur la connaissance, ou encore à renforcer l’identité nationale de l’Irak et la réconciliation entre ses différentes communautés.

Il s’agit également de promouvoir un système judiciaire efficace et indépendant, favoriser la gestion des problèmes migratoires et aider l’Irak à entretenir de bonnes relations avec tous ses voisins. Globalement, la Stratégie définit le soutien que l’UE apporte actuellement au pays et celui qu’elle lui apportera à plus long terme, en tenant dûment compte des priorités du gouvernement irakien. Elle met l’accent sur la poursuite de l’aide humanitaire de l’UE en faveur du peuple irakien ainsi que sur l’aide à la stabilisation des territoires libérés de Daech, trois millions d’Irakiens déplacés n’étant toujours pas en mesure de rentrer chez eux, selon la commission européenne.


La Stratégie est également axée sur la réforme à plus long terme et les efforts de reconstruction et de réconciliation que l’Irak doit entreprendre pour consolider la paix et construire un pays uni et démocratique au sein duquel tous les citoyens pourront jouir pleinement de leurs droits dans une plus grande prospérité.