Ukraine: Le SG de l’ONU plaide pour un cessez-le-feu humanitaire

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a annoncé lundi qu’il chargeait le chef de l’humanitaire des Nations Unies, Martin Griffiths, d’explorer avec les belligérants du conflit en Ukraine la possibilité d’un cessez-le-feu humanitaire.

« Aujourd’hui, j’annonce que dans l’exercice de mes bons offices, j’ai demandé à Martin Griffiths, le Coordonnateur de notre travail humanitaire dans le monde, d’explorer immédiatement avec les parties concernées les accords et arrangements possibles pour un cessez-le-feu humanitaire en Ukraine« , a dit M. Guterres lors d’un point de presse à New York.

Il a rappelé que depuis le début du conflit armé entre l’Ukraine et la Russie il y a un mois, la guerre a entraîné la perte de milliers de vies; le déplacement de dix millions de personnes; la destruction systématique d’infrastructures essentielles; et la flambée des prix des aliments et de l’énergie dans le monde. « Cela doit cesser« , a-t-il martelé.

« L’ONU fait tout ce qui est en son pouvoir pour aider les personnes dont la vie a été bouleversée par la guerre« , a-t-il ajouté.

Au cours du mois écoulé, les agences humanitaires de l’ONU et leurs partenaires ont aidé près de 900.000 personnes, principalement dans l’est de l’Ukraine, avec de la nourriture, des abris, des couvertures, des médicaments, de l’eau en bouteille et des produits d’hygiène, a précisé le chef de l’ONU.

→ Lire aussi : Plus de 3,8 millions de personnes ont quitté l’Ukraine

Il y a maintenant plus de 1.000 membres du personnel des Nations Unies dans le pays, travaillant via 8 centres humanitaires à Dnipro, Vinnytsia, Lviv, Uzhorod, Chernivitzi, Mukachevo, Louhansk et Donetsk.

Le Programme alimentaire mondial (PAM) et ses partenaires ont atteint 800.000 personnes au cours du mois écoulé et prévoient d’atteindre 1,2 million de personnes à la mi-avril. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et ses partenaires ont fourni à plus d’un demi-million de personnes dans les zones les plus vulnérables des kits de santé, de traumatologie et de chirurgie d’urgence.

« Pas plus tard qu’aujourd’hui, un convoi de camions a apporté de la nourriture, de l’aide médicale et d’autres fournitures de secours du PAM, de l’OMS, du HCR et de l’UNICEF à Kharkiv, qui seront livrées par nos partenaires nationaux à des milliers de personnes dans des zones durement touchées. Nos agences et partenaires fournissent une assistance vitale et mettent en place des canaux pour une livraison dans toute l’Ukraine dans les semaines à venir« , a dit M. Guterres.

Le Secrétaire général de l’ONU a toutefois souligné que la solution à cette tragédie n’est pas humanitaire, mais politique.

« Je lance donc un appel pour un cessez-le-feu humanitaire immédiat, afin de permettre des progrès dans des négociations politiques sérieuses, visant à parvenir à un accord de paix fondé sur les principes de la Charte des Nations Unies », a-t-il dit. « Une cessation des hostilités permettra l’acheminement de l’aide humanitaire essentielle et permettra aux civils de se déplacer en toute sécurité. Cela sauvera des vies, préviendra les souffrances et protégera les civils« .

« De son côté, le Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR) a indiqué lundi que de nombreux civils continuent de fuir la guerre en Ukraine. Au total, près de 3,9 millions de personnes ont quitté le pays depuis l’offensive russe, dont plus de 40.000 ces dernières 24 heures.

Avec MAP

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page